Qui est en ligne ?

Nous avons 255 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

Euro 1984 : la première grande victoire du Foot Français !

Share

 

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaJ'espère que la précédente rétrospective du Mundial espagnol de 1982 vous a plu, mais qu'elle n'a pas réveillé trop de mauvais souvenirs ... Allez, on va se réconcilier avec le foot, et parler de choses plus réjouissantes pour l'équipe de France !

Passée la déception de la Coupe du Monde 1982, où les français stoppèrent leur course en demi-finales, la bande à Hidalgo veut relever la tête, et mettre à profit cette douloureuse expérience. ça tombe bien, parce que 2 ans plus tard, en juin 1984, le Championnat d'Europe des Nations pose ses valises en France !!

Notre beau pays a en effet été désigné pour organiser cette prestigieuse compétition. Les mauvaises langues diront que la France est ainsi sûre de participer à l'évènement, puisque d'une part le pays organisateur est automatiquement qualifié, et d'autre part car elle n'a pas été foutue de participer aux phases finales depuis la première édition de ... 1960 !
 

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaMais qu'importe les grincheux, l'Equipe de France accueille cet Euro sans complexe, et se présente comme le grand favori de l'épreuve. C'est la seule grande équipe européenne qui est sur la pente ascendante.

L'Italie, championne du Monde deux ans plus tôt, n'a pas réussi à se qualifier, l'Angleterre et la Pologne non plus, et l'Allemagne est en pleine période de transition post-Mondial 82.

En revanche, Platini, Giresse, Tigana et leurs camarades sont plus brillants que jamais, et Michel Hidalgo s'apprête à prendre sa retraite d'entraîneur, après avoir pris en charge en 1976 un petit groupe de jeunes prometteurs et les avoir mené à une totale maturité sportive.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa

Ça ne veut pas dire que tout est gagné d'avance, et que cet Euro est une compétition au rabais : côté Sud, les Espagnols et les Portugais ont leur mot à dire et veulent faire briller la péninsule ibérique, et côté Nord, le Danemark et nos amis Belges ont des éléments plus que prometteurs (des joueurs comme Michael Laudrup ou Franck Vercauteren parleront certainement aux plus érudits !).

Le déroulement de la compétition, contrairement au Mundial espagnol, est on ne peut plus simple : 8 équipes sont réparties en deux groupes de 4. Chaque équipe affrontera donc ses 3 adversaires dans un mini-championnat. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les demi-finales, dont les vainqueurs se rencontreront en finale. Simple mais efficace, ça évite toute tentative de calculs hasardeux ou d'arrangement des matchs (voire ce qu'il s'est passé en 1982 à ce sujet).

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa

Les matchs :


Le groupe de la France est composé du Danemark, la Yougoslavie et la Belgique. Le 1er match est accroché, difficile face au Danemark jusqu’au moment où Platini débloque la situation en marquant l'unique but de la rencontre.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaA noter que le principal souvenir que j'ai de cette rencontre est l'expulsion de Manuel Amoros. Suite à un fauchage du danois Jesper Olsen, notre Manu encore tout jeune et tout fougueux n'apprécie pas trop cette séance de croche-pied, et s'en va donner un vilain coup de boule à son adversaire. Résultat : 3 matchs de suspension, et Amoros qui loupera la quasi-totalité de l'Euro puisqu'il ne rentrera que lors de la Finale. Ça t'apprendra à garder ton sang-froid, petit, c'est le métier qui rentre ! ;)

En revanche, le second match face à la Belgique est somptueux et se déroule comme dans un rêve, un vrai régal offensif et un score sans appel 5-0. On retiendra notamment le lob de Giresse par dessus Jean-Marie Pfaff, et le véritable début du festival "Platoche", qui marque pas moins de 3 buts !

Pour l'anecdote personnelle, le match s'est joué le samedi 16 juin 1984, et comme il se déroulait en plein après-midi (17h00), il s'agit du premier match que j'ai suivi assidument à la radio, car nous étions sur la route (ne me demandez pas où on allait, ça m'étonne simplement que mon paternel n'ait pas pris ses dispositions pour voir le match ;-) ). Je me revois encore regarder l'autoradio dans la 504 familiale en écoutant la voix du commentateur qui annonçait les buts les uns après les autres !

Lors du 3eme match contre la Yougoslavie, la France est menée à la mi-temps. C’est là que Michel Hidalgo fait monter Platini en position d’avant centre où ce dernier réalise un coup du chapeau parfait. Pour ceux qui n'ont pas fait ThierryRolland en deuxième langue au collège, en terme footballistique, l'expression "Coup du chapeau" est utilisée quand un joueur marque 3 buts dans le même match. L'exploit est d'autant plus parfait que Michel Platini marqua un but du pied gauche, un d'une tête plongeante et un du pied droit (sur coup-franc).


annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaCet exploit peut également avoir des répercussions médicales fâcheuses ! Car pour mes yeux d'enfants, l'image forte de cette rencontre, c'est l'image de l'entraîneur yougoslave Todor Veselinovic évacué sur civière suite à un malaise cardiaque provoqué par le fabuleux triplé de Platini ! Et dans ma petite tête d'enfant de 7 ans, une attaque cardiaque était forcément fatale, et vu que Platini était responsable, je m'imaginais déjà qu'on allait le mettre sous les verrous pour avoir tué l'entraîneur yougoslave ! C'est fou ce qu'on imagine quand on est môme !! Rassurez-vous, l'entraîneur yougoslave s'en est parfaitement remis, il vit toujours, même s'il a pris une retraite bien méritée.

Après ce deuxième coup d'éclat du maître Platini, la France termine première du groupe devant le Danemark qui a battu la Belgique et la Yougoslavie.
 
Dans l’autre groupe composé de la Roumanie, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne de l’Ouest, ce sont les Portugais et les Espagnols (vainqueurs de la RFA à la dernière minute du 3eme match) qui sont qualifiés.


En demi-finale, la France affronte le Portugal au Stade Vélodrome de Marseille, dans un match qui restera gravé dans les mémoires. A la fin du temps réglementaire, les deux équipes sont au coude-à-coude : 1-1. Les joueurs auront donc droit aux prolongations. Qui ne se déroulent pas selon le plan idéal, car les Portugais marquent à la 98ème minute par un but de Jordao (qui nous a fait bien mal ce soir-là, puisqu'il sera l'auteur des deux buts) et mènent donc 2-1. Il ne reste que vingt petites minutes à la France pour tenter de recoller au score et arracher une place en finale.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa

C'est là que l'expérience va parler. Souvenez-vous, il y a deux ans, les français menaient aussi en prolongation contre l'Allemagne, pour le résultat que l'on sait (menés 1-3, les allemands étaient revenus à 3-3, pour l'emporter aux tirs au but).

Eh bien cette désillusion aura servi à quelque chose, puisque les français savent désormais que rien n'est fini tant que la fin de la partie n'est pas sifflée. Ils savent qu'on peut marquer deux buts en quelques minutes dans les prolongations. Ne cédant pas à la panique ni à l'énervement, ils vont simplement se remettre à jouer au foot de façon posée et offensive.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaTous les joueurs français montent alors en attaque, et à la 114ème minute, Domergue égalise. 2-2, l'équipe de France a refait son retard et se dirige droit vers les pénaltys. Mais les Portugais n'étaient pas au bout de leurs (malheureuses) surprises.

A la dernière minute, Tigana fait une belle percée à droite, centre en retrait pour Platini qui contrôle calmement, prend son temps pour ajuster (cette seconde m'a parue durer des heures), et tire ! But ! Le stade vélodrome exulte, Platini fait pratiquement un tour d'honneur, et le duo de commentateurs à la télé est euphorique, et sans doute beaucoup de petits français qui comme nous sont devant leur poste. En avant vers la Finale !!!

Dans l’autre demi-finale l’Espagne l’emporte aux tirs aux buts contre le Danemark et retrouvera la France.

La Finale :


Le match le plus important de l'Histoire de l'équipe de France. Pour la première fois, elle a la possibilité de remporter une prestigieuse compétition, et d'inscrire une ligne à un palmarès international encore vierge.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa27 juin 1984, il est 20h00. C'est mercredi soir, mais j'ai le droit de regarder la télé. La fin
de l'année scolaire est toute proche, et c'est sûr, je passerai en CE2, donc mes parents me doivent bien ça (d'ailleurs, ils sont réglos, j'ai eu le droit de regarder tous les matchs).

Le rituel prend place, qui rythmera les soirées foot à la maison pendant des années et des années : je suis sur le canapé à gauche, mon père sur le fauteuil. Mon voisin Nanard est là aussi, il ne manque aucun match avec mon père. Ils se sont servis un canon, et moi, j'ai mis le pyjama, je vais vivre ma première finale. Mon album Panini est presque complet, Battiston est ma nouvelle idole, je connais par cœur les joueurs, les entraineurs, les stades ... j'ai passé mon mercredi à réviser, j'ai même été taper dans le ballon à l'entraînement cet après-midi, pour garder la forme, au cas où Hidalgo aurait besoin de moi ce soir.


Comme beaucoup de grands matchs à enjeu, la finale se déroule un ton en-dessous des précédentes rencontres. Mais une fois de plus c’est de Platini que viendra la victoire. A la 54ème minute, l'occasion de briller sur un coup-franc se présente. Sa spécialité. Il prend son élan, et tire une balle pleine d'effet qui contourne le mur avant de retomber au sol. Pas le plus beau coup-franc du maître, en vérité. Il en a déjà tiré des largement plus beaux. Mais c'est à ce moment que le destin a donné un sacré coup de pouce aux français. Luis Arcanoda, le gardien espagnol, se couche pour capter facilement le ballon ... puis le laisse échapper sous son ventre, jusqu'à ce qu'il franchisse la ligne de but toooouuuuut dooooouuuuuuceeeeuuuuument.

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa
La chance pour les bleus, la poisse pour le gardien, dont ce geste malheureux restera dans les mémoires, alors qu’il avait, à part ça, fait un bon Euro. Depuis, ce genre de bévue de la part d'un gardien (un ballon qui part sous le ventre du gardien pour aller dans les buts) est systématiquement appelée "une Arconada".

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaLes Espagnols ne se remettront pas de ce but encaissé d'une manière si idiote au retour de la mi-temps. La France tient bon, et en fin de match Bruno Bellone conclue la victoire sur une contre-attaque. 2-0, ça y est : la France remporte enfin un titre en football.

La joie des Bleus fait plaisir à voir, la joie de ses supporters aussi ! Inutile de dire que dès le lendemain, le sujet fut de mise dans les cours de récré, et les matchs improvisés avec une balle de tennis sur le bitume pour reproduire la finale furent innombrables ! :D

Le Phénomène Platini :


annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaIl n'est pas exagéré de dire que ce joueur a inondé l'Euro 84 de sa classe. Il s'est avéré être le meneur incontestable (et incontesté) de l'équipe de France, mais s'est aussi affirmé comme le meilleur joueur de la planète par sa technique et sa vision du jeu. La problématique de Michel Hidalgo était assez simple : dans les buts et à l'arrière, avec Bossis, Bats et Battiston, aucun soucis à se faire, c'est du solide. Au milieu, c'est carrément magique avec Giresse, Platoche, Tigana et Fernandez. En revanche, à l'avant, c'était plutôt moyen, entre un Rocheteau et un Lacombe vieillissants, un Bellonne encore trop jeune, et un Didier Six assez inconstant.

Pour apporter du poids à cette attaque, Platini a donc joué "9 et demi", c'est à dire un rôle à mi-chemin entre "Milieu offensif" et "Avant centre". Ce positionnement lui a parfaitement réussi, puisqu'avec 9 buts en 5 matchs, il est le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro (et croyez-moi, ce record n'est pas prêt d'être battu !).

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaCerise sur le ballon Adidas Tango, il a prouvé à quel point il était complet puisqu'il a marqué 3 buts de la tête, 3 buts du pied gauche, et 3 buts du pied droit. Dernier exploit et non des moindre, il a marqué dans chacun des matchs où il a joué, à un rythme d'un match tous les 3 jours. Phénoménal que je vous disais.

Jamais une compétition n'avait été survolée à ce point par un seul joueur (à l'exception peut-être de Pelé en 1962). Il y avait Platini et les autres. Cette prestation, accompagnée de sa formidable saison à la Juventus de Turin, lui a permis de décrocher le Ballon d'Or 1984, suprême distinction européenne, pour la deuxième année consécutive.

Les produits dérivés :


annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefaEn l'absence de nombreuses grosses pointures de l'époque qualifiées pour la compétition (Angleterre, Italie, Pays-Bas, URSS, Pologne pour ne citer qu'elles), l'Euro 84 n'a pas suscité un engouement exceptionnel en dehors de nos frontières. L'équipe de France a certes signé son plus bel exploit, était favorite au départ, a fait cavalier seul, mais mis à part une frayeur contre le Portugal, n'a jamais réellement été inquiétée par aucune autre nation. Niveau suspens, on a connu mieux.

On trouvera donc assez peu de produits dérivés de la compétition hors de France, et même en France on est loin de retrouver la panoplie de merchandising proposée deux ans plus tôt en Espagne. La mascotte, Peno, bien que sympathique en raison des souvenirs qu'elle procure aujourd'hui, n'arrive pas à la cheville du conviviale Naranjito (En gros, Peno est un avant-projet de Footix, il faudra qu'on m'explique pourquoi les français se sentent obligés de mettre un coq sur toutes leurs mascottes, c'est pas parce qu'un animal moche est l'emblème d'un pays qu'il faut à tout prix le décliner à outrance, bon sang !!)

On trouvera tout de même pour les supporters qui veulent suivre à fond les aventures des bleus quelques drôleries qui vont de l'utile (les jolis verres pour se désaltérer), à l'agréable (comme ce joli coussin pour s'endormir en rêvant de ses idôles), au franchement désagréable, comme cette machine infernale à applaudir : il suffit de la secouer énergiquement, et un brouhaha de Clap-clap-clap-clap-clap se fait entendre. Il a du énerver une quantité de parents, ce bruyant gadget !! :D

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa
 
Sans parler de l'inévitable Panini 84, qui fut mon premier album à vignettes, et je crois, le seul que j'ai pu compléter à 100% en écrivant pour avoir les deux images qu'il me manquait. La chanson vinylique n'a pas échappé à la règle, quelques 45 Tours plus ou moins officiels étant sortis pour l'évènement (ça ne vaut pas le talent de Denise Fabre, mais on est quand même à un très haut niveau culturel !) ;)

annees 80, 80's, eighties, soccer, foot, football, platini, euro 1984, France, champion, ballon, but, michel, sportif, uefa

Voila pour le plus beau souvenir de l'épopée des Bleus des années 80. Merci les bleus, merci Michel, Michels devrais-je dire car il ne faut pas oublier le talent d'entraîneur d’Hidalgo et de sa philosophie de jeu offensif. Il décidera de prendre sa retraite d'entraîneur suite à ce brillant succès. Plus de 25 ans plus tard, on pleure encore sa vision du football. Jamais un autre sélectionneur français n'a su faire l'unanimité aussi bien que lui, et magnifier tant de talents individuels.


A suivre, un nouvel épisode qui se déroulera deux ans plus tard au Mexique, celui-ci ...

Voir les commentaires ! - Ajouter un commentaire !! !
 
Share