Partenaires Coup de coeur

La comédie musicale "Emilie Jolie" de Philippe Chatel !

Share




ANNEES 80, 80's, eighties, Emilie, jolie, Emilie Jolie, philippe chatel, comédie musicale, souvenirs, nostalgie, trentenairesUn jour de mes 5 ans, alors que j’étais hospitalisée suite à une opération des yeux, mes parents m’offraient une cassette, celle d’un tout nouveau conte musical : « Emilie Jolie » de Philippe Chatel. Mais qu’est ce que c’est donc ? Et voici la cassette dans le magnétophone. 
 

Avec mon bandeau sur les yeux, plongée dans le noir, à l’écoute des premières paroles, des premières notes, mon imagination s’est envolée au pays d’Emilie pour ne jamais en revenir, même presque 30 ans après.
  

Philippe Chatel, est un jeune auteur, compositeur interprète que l’on connaît notamment pour ses chansons « J’t’aime bien Lili » en 1977 et « Mister Hyde » en 1978. Il donne le jour en 1979, après 2 ans de travail, à un conte musical, pour sa fille Emilie, âgée de 6 ou 7 ans. Il s’appellera « Emilie Jolie ». Il rêve de grands artistes pour jouer les personnages de son œuvre, il tente sa chance, tous répondront à son appel. Emilie Jolie est née, avec tout son univers moderne et merveilleux à la fois. En 1980, le conte sera adapté pour la télévision par Jean-Christophe Averty et diffusé sur Antenne2.


ANNEES 80, 80's, eighties, Emilie, jolie, Emilie Jolie, philippe chatel, comédie musicale, souvenirs, nostalgie, trentenaires

L’histoire :

Emilie (interprétée par
Emilie Chatel elle-même) est une petite fille blonde aux yeux bleus et aux joues roses. Ses parents sont sortis et l’ont laissée toute seule, apeurée, dans la pénombre de sa chambre. Elle ouvre alors son livre d’image et rejoint les personnages qui l’appellent, accompagnée du conteur (Henry Salvador).

Elle rencontre d’abord la Compagnie des Lapins Bleus, qui ne craignent rien plus que l’hiver et la p
luie car s’ils attrapent froid, ils deviennent tout rouges et ne cessent d’éternuer. Ce qui ne manque pas d’arriver bien sûr en présence d’Emilie. Seuls ses baisers parviendront à les guérir. Le Lapin Bleu « en chef » est interprété par Robert Charlebois.   Vient ensuite la page des Oiseaux. Elle est magique cette page avec tous ces oiseaux multicolores et soudain, le plus grand d’entre eux s’approche d’Emilie (Julien Clerc
). Il lui explique, alors qu’elle veut rester avec eux, qu’elle a tant de belles choses à vivre qu’elle doit continuer sa route.

 

" />">


En parlant d’oiseaux, c’est la page de l’Autruche qui vient après (Sylvie Vartan). Une autruche qui se prend pour une vamp, qui chante et qui fait des claquettes et qui attend toujours de devenir une star du music-hall.  

La page de la sorcière (
Françoise Hardy
) effrayante, où règnent des alambics fumants, des tuyaux faisant un bruit assourdissant, des philtres bouillonnants. Mais cette sorcière est triste, elle ne veut plus être méchante et attend le Prince Charmant pour être enfin aimée. Emilie et le conteur décident de partir à sa recherche. Après tout, ils sont dans un conte, il doit bien se cacher quelque part !

" />">

Ils rencontrent sur leur passage des parapluies par dizaine, leur chanson est interprétée par Isabelle Mayereau
. Et c’est le retour des Lapins Bleus qui, appelés par Emile viennent chercher ces parapluies qui leur permettront de se protéger enfin du mauvais temps.

Ils arrivent la page du hérisson, ma préférée à l’époque ! Il est interprété par
Georges Brassens
. Voici un hérisson qui voudrait bien être caressé, mais toutes les personnes qui ont essayé se sont « piquées d’avoir du cœur ». Et si Emilie parvenait à le caresser afin de lui rendre son sourire ?  

 

" />">


 

Ils croisent ensuite un extra-terrestre mélomane qui vit sur la planète FA : A440 (
Philippe Chatel). Emilie aurait aimé le suivre dans son univers mélodique mais elle doit trouver le Prince Charmant !

 

" />">


La page suivante est une forêt très sombre … dans laquelle s’est perdu un petit caillou incarné par Yves Simon (mon adoré !). Le petit Poucet l’a laissé tomber et l’a oublié, alors Emilie va le prendre avec elle pour qu’il ne soit plus seul.

Un coq (
Alain Souchon) et un âne (Laurent Voulzy
) peuplent la prochaine page. Ils sont bizarres ces deux là, ils n’ont cesse de se disputer et de courir, armés de filets à papillon, après des petits papiers contenant chacun un mot. Et oui, on dit bien passer du coq à l’âne pour décrire une conversation décousue !

 

" />">

Puis ils rencontrent un loup (Eddy Mitchell) poursuivi par une grand-mère (
Raymonde Vattier).

Etrange ? Pas tant que ça, il est juste tombé sur plus fort que lui…

 

" />">


Ne trouvant toujours aucun Prince Charmant, Emilie et le conteur continuent leur périple à travers les pages du conte. Ils croisent alors un raton laveur (Louis Chedid) qui, lassé de son pelage noir et blanc, rêve d’être en couleurs. Emilie va lui donner un peu du bleu de ses yeux, du rose de ses joues, du blond de ses cheveux …

ANNEES 80, 80's, eighties, Emilie, jolie, Emilie Jolie, philippe chatel, comédie musicale, souvenirs, nostalgie, trentenairesLa fin du conte approche, mais toujours pas de Prince … Pour consoler Emilie, triste de ne pouvoir aider la sorcière, le conteur va dessiner un Prince Charmant, tout de blanc vêtu, un Prince Charmant débutant, interprété par Philippe Chatel. Sans cheval blanc, sans carrosse, il va transformer la sorcière en une magnifique Princesse.


Et voilà ! C’est fini ! La chanson de fin me rend triste à chaque fois, je n’ai aucune envie que ça se termine, tout comme Emilie …  

En 1985, le conte est adapté au théâtre dans une mise en scène de Robert Fortune. Les représentations auront lieu au Cirque d’hiver d’abord puis au Casino de Paris. Le succès est évidemment au rendez-vous.
  En 1997, Philippe Chatel décide de faire une nouvelle version d’Emilie Jolie avec des interprètes différents pour donner une seconde vie aux personnages :


Le conteur : Jacques Dutronc                    
Émilie Jolie : Natacha Boulenger

Le lapin bleu : Michel Fugain

Le grand oiseau : Johnny Hallyday

L’autruche : Maurane
La sorcière : Axelle Red

La baleine de parapluie : Zazie

Le hérisson : Khaled

A 440 l'extra-terrestre : Philippe Chatel

Le petit caillou : Alain Chamfort

Le coq : Arnold Turboust

L’âne : Étienne Daho

Le loup : Alain Bashung

Le raton laveur : Art Mengo

Le prince charmant débutant : Florent Pagny


ANNEES 80, 80's, eighties, Emilie, jolie, Emilie Jolie, philippe chatel, comédie musicale, souvenirs, nostalgie, trentenairesIl y a aussi deux nouveaux personnages : L’horloge (Danièle Darrieux) et la petite Fleur triste (Lara Fabian). En 2002 Philippe Chatel met à nouveau en scène le conte qui sera présenté au Théâtre Mogador puis au Grand Rex avant une tournée nationale qui s’achèvera en janvier 2005.


Il n’existe à ma connaissance aucune vidéo accessible de la version qui nous intéresse, à savoir celle de 79, exception faite de celle de Vanessa Paradis en 1981 qui chante la chanson du Grand Oiseau à l’Ecole des Fans de Philippe Chatel. Un moment magique je trouve. Qu’est ce que j’aurais donné pour être à sa place à l’époque. Bon, oui, je vous vois venir, maintenant aussi … hors sujet !


Du coup, je vous en ai concocté quelques unes, pour vous mettre l’eau à la bouche et vous donner envie, si ce n’est déjà le cas, de découvrir ou redécouvrir ou encore mieux, d’initier vos enfants à ce merveilleux conte.

ANNEES 80, 80's, eighties, Emilie, jolie, Emilie Jolie, philippe chatel, comédie musicale, souvenirs, nostalgie, trentenairesJe me rends compte, tant d’années après, de l’impact que ce conte musical a eu sur moi. Les orchestrations, les personnages classiques dans des situations à contre emploi, l’histoire de cette petite fille qui doit attendre de grandir et qui s’évade avec les héros de son livre. Je me suis imaginée dans la peau d’Emilie tellement de fois … A chaque écoute je m’évadais avec eux, dans leur univers merveilleux. Ils m’ont très longtemps accompagnée, ils m’ont offert de si merveilleux moments de rêverie. Chaque personnage existe bel et bien dans ma mémoire, chaque décor, chaque page aussi. Je pourrais même les dessiner.
  

C’est ce qui fait la magie de ce conte, le rêve se mêle à la réalité car les problématiques ab ordées sont actuelles et touchent tout le monde, petits ou grands. Et finalement, on s’aperçoit que bien que les années aient passé, et que nos esprits ce soient étriqués dans cette vie d’adulte matérialiste nous avons gardé un peu de notre âme d’enfant. Ce que nous avions imaginé revient intact à notre mémoire dès les premières notes, c‘est la magie d’Emilie …
  

Pour finir, je tiens tout particulièrement à remercier Philippe Chatel et tous les artistes qui ont participé à cette aventure pour m’avoir offert cette bulle de poésie et de douceur qui encore aujourd’hui fait briller mes yeux. Emilie m’accompagnera toujours, à chaque pas.
  Et surtout n’oubliez jamais ce que nous dit le conteur à la fin de l’histoire :

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve ……
 
 

" />">

Voir les commentaires ! - Ajouter un commentaire !! !


Share