Qui est en ligne ?

Nous avons 205 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

103 Peugeot, la reine des mobylettes des années 70/80 !

Share

mobylette 103 peugeot annees 80Nous étions dans les années 1980, en pleine époque Rubik’s Cube, Les enfants du Rock, le Top 50, la New-Wave, Dépêche Mode. Entre 3 et 6 chaines à la télé française, pas d’internet, ni de téléphone portable, ni de i-bidule qui font croire que vous êtes plus riches et plus intelligents qu’avant.

Une seule voiture par foyer, une seule télé dans la maison, un seul téléphone gris à cadran pour toute la famille, et cela ne nous empêchait pas de vivre. De vrais numéros de téléphone  locaux avec de vraies personnes locales pour appeler votre Poste, votre EDF, et votre assurance. Des cassettes VHS et un simple bouton « Record » pour enregistrer une émission de télé, pas comme maintenant on l’on passe par un ordinateur  avec des logiciels de téléchargement compliqués, avec anti-virus, compression, adaptateur et je-ne-sais-quoi-encore qui emmerde tout le monde.

Vous alliez prendre votre mélange à la station-service de marque, en bas de chez vous, tenu depuis 20 ans par une mamie sympa, pas comme maintenant où il faut traverser toute la ville pour aller donner de l’argent à une chaine de grandes surfaces, auprès d’une caissière inconnue barricadée derrière son algeco-bunker, et où l’on doit faire en plus son mélange soi-même ! Une vie bien réglée pour tous, avec des repères qu’on aurait pensés immuables à vie. Une sécurité d’emploi, des vrais congés, une certaine insouciance et beaucoup de libertés…

eighties peugeot 103 mobylette annees 80Et c’est dans cet univers, à l’âge de 13 ans, alors en vacances d’été en Normandie dans la propriété de mon cousin, que j’enfourchai ma toute première mob ! Terrible ! Quand on est si jeune, la prise en main de votre premier engin motorisé vous métamorphose et vous bascule soudainement dans le monde des grands, tout en gardant cette notion de liberté et de rébellion propre à tout adolescent. Je découvris alors la vitesse, les routes libres au moyen d’un vieux 103 VS, vêtu de cet orange « années 1970 » si typique. Ce 103 qui a d’ailleurs aujourd’hui rejoint ma collection…

Mais avant de parler de ma collection, on va parler un peu d’histoire et de technique. Le 103  fut lancé en France en 1971, D’ailleurs, on dit « LE » 103 et non « LA » 103. C’est certes UNE mobylette, mais c’est avant tout UN cyclomoteur. Enfin bon, libre à chacun de s’exprimer comme il l’entend ;)

premiere Mobylette peugeot 103 années 1971 annees 70

Les éléments le composant étaient essentiellement fabriqués en France et assemblés à Mandeure, dans le Doubs. Le Peugeot 103 était doté d'un moteur de 49,13 cm3 et était bridé à 45 km/h, ce qui lui permettait de pouvoir être conduit sans permis. Son réservoir, d'une capacité de 3,7 litres (dont 0,5 litres de réserve) d’un mélange de 96% d’essence et de 4 % d'huile lui offrait une autonomie d'environ 100 km (dont 10 km en réserve).

La réserve, justement, en voilà une innovation qu’elle était belle ! Le carburant était « absorbé » à une hauteur de 10 % de la taille du réservoir. Quand 90 % du carburant était consommé et que le moteur s'arrêtait, l'utilisateur pouvait échapper à la panne sèche en tournant le robinet sur la position « réserve » qui aspirait le fond du réservoir (souvent sale). Il lui restait alors quelques kilomètres d'autonomie, de quoi aller se ravitailler à la pompe la plus proche. A condition de lâcher quelques francs de plus, le mélange à 4 % étant vendu dans les stations-services 20 % plus cher que le litre d'essence normale.

eighties peugeot 103 mobylette annees 80Le tout premier 103, le 103 VS (commercialisé en 1971) disposait d'un équipement complet : amortisseurs avant et arrière, compteur de vitesse, et pouvait recevoir en option des clignotants, des feux stop et un avertisseur sonore, bref, largement de quoi frimer dans le quartier. C'est ce modèle, qui allait devenir la MVL qui a véritablement lancé le succès du 103 chez les jeunes.

Au fil des années, il a été décliné en de très nombreuses versions, allant des modèles light, sans variateur, sans suspension arrière et sans compteur de vitesse, jusqu'aux modèles haut de gamme comme les SPX, RCX ou Fox.

D'origine, pour être conforme à la législation française, la vitesse maximale était de 45 km/h (environ 55 km/h compteur), mais il était possible d'atteindre, selon les modèle, 60 voire 70 km/h (70 à plus de 80 km/h compteur) en débridant le variateur, et en modifiant ou en remplaçant le pot d'échappement.

Comme je l’indiquais un peu plus haut, c’est grâce à une 103 VS que j’ai chopé le virus. Par la suite, j’ai possédé quelques 103, 105, Ciao PX et moto Honda MTX 50. Suffisantes pour m’évader les cheveux aux vents, mais pas assez belles à mon goût… Plusieurs années passèrent … Et c’est à la fin de l’année 2001 que la flamme se raviva. Voyant le milieu de la mob à variateur automatique agoniser au profit des scooters et motos à boite 50, je décidai de me plonger à fond dans cette passion.

Mobylette peugeot 103 années 1983 annees 80 001

J’avais gardé quelques pièces, revues et cadres de 103 de ma jeunesse, mais rien d’extraordinaire. Tout commença donc un samedi de 2001, par une remorque pleine à craquer de pièces et épaves que je ramenai au garage. L’aventure commença,  et mon amie était ravie. Alors que la plupart des passionnés de 50cm3 ringardisait et ignorait la mob à variateur automatique, je pris le train en sens inverse et  me suis alors mis à racheter et récupérer régulièrement épaves, pièces, documentations, enseignes et tout ce qui tourne autour du cyclomoteur. Les sites de revente de pièces, bourses d’échange, et certains bons contacts m’ont permis ainsi de me constituer un excellent maillage.

Je jetai surtout mon dévolu sur le fabuleux 103 que j’ai toujours adoré et admiré au détriment de son concurrent le Motobécane/MBK 51, trop arrondi et peu customisable à mon goût, et de son autre concurrent italien, le Piaggio Ciao, trop frêle à mes yeux. J’ai ainsi réussi à sauver des modèles d’origine, conservés dans leur jus.

Mobylette peugeot 103 eighties la mouche christian mouchet annees 80 

Et j’ai aussi voulu créer quelques 103 hors-du-commun, « custom ». Je les ai repensés, tout en veillant à maintenir leur silhouette et leur esprit. Trouver un juste équilibre entre une machine-custom et le prototype extrême. Une vitrine d’accessoires, diront certains. Tout à fait, puisque je cherchais avant tout à traduire les grandes tendances qui ont fleuri autour de ce cyclomoteur mythique français. Tous mes 103 conservent leurs identités de 103, sont roulantes, et pourraient toutes rouler sur routes ouvertes…si nous étions plus de 40 ans en arrière !

Mobylette peugeot 103 eighties la mouche annees 80Hélas, les lois modernes totalitaires nous privent chaque jour un peu plus de nos libertés, et celles aussi des joies du 50cm3 et de la mob à variateur automatique. Régulièrement sont votées des lois françaises interdisant de rouler avec des mobs trafiquées. Quel gâchis … J’ai eu la chance d’intéresser pas mal de monde par la suite, jusqu’à plusieurs médias qui ont ainsi fait découvrir ma collection aux passionnés et aux nostalgiques.

Aujourd’hui, beaucoup me demandent où en est la suite de ma passion. Mes 4 projets encore à l’état d’esquisses, stocks de pièces, et épaves n’ont pas été revendus, ni détruits. Ils sommeillent dans des cartons. Cela fait plusieurs mois que j’ai suspendu  toute activité de création 103 custom, pour diverses raisons. Je ne sais pas pour la suite…

Les années 2000 avec mes mobylettes Peugeot 103 hors du commun auront été une belle aventure, et m’auront permis d’assouvir un rêve de gosse. Les messages réguliers de sympathie à mon égard font plaisir, et ont même fait des émules sur la reconquête de la mob. C’est chouette !  Mais je pense avoir fait mon temps.

Je  laisse la place aux nouvelles générations de professionnels et amateurs avertis qui vont vers des créations tirant de plus en plus vers le haut. Ils sont visibles sur certains blogs et dans les derniers magazines de presse-papier. Je suis béat d’admiration pour certains, et  les salue au passage…

Le 103 est né en 1971 et survit encore aujourd’hui.On se dit pourtant que le 103 risque bien de disparaître totalement dans quelques décennies... Alors passionnés de tout âge, dépêchez-vous de sauver tout ce qui traîne, ça sent la fin d'une époque que l’on pensait immortelle !

Pour en savoir davantage, n'hésitez pas à venir faire un petit tour sur mon site !!

Mobylette peugeot 103 eighties christian mouchet annees 80 

Voir les commentaires ! - Ajouter un commentaire !! !

Share