Qui est en ligne ?

Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

La Vectrex, l'OVNI des Consoles par MB !

Share

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie,
Bienvenue ami lecteur, dans l'avant-dernier épisode de notre saga des anciennes consoles de jeux ! Avant de clore ce dossier par le krach du jeu vidéo de 1983/84, laisse-moi te parler d'une dernière machine, tellement... incomparable.  Incomparable au sens propre, car on ne peut vraiment pas la mesurer ni à l'Atari, ni à la Colecovision, ni aux autres. Mais avant toute chose, kezako, la Vectrex ? Et d'où qu'elle vient ?


ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie,

Comme la plupart de ses congénères, les racines de la Vectrex remontent aux années 70, mais c’est au tout début des 80’s que tout s’accélère. Smith Engineering, une société spécialisée dans le jeu électronique, met au point cet ovni vidéoludique radicalement différent des engins de l'époque : une console non pas portable, mais transportable, avec un écran intégré, qu'on peut promener de pièce en pièce, sans avoir besoin d'un téléviseur externe. L'invention plait fortement au groupe General Consumer Electric, qui acquiert les droits d'exploitation, et se prépare à diffuser la console sur le marché.


ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie,

Fin 1981, la Vectrex est prête. GCE la présente au salon international de Chicago, où elle fait sensation. Suffisamment pour attirer les convoitises d'un géant du loisir, j'ai nommé MB qui, pour s'octroyer les droits de diffusion de la Vectrex, rachète carrément GCE !


Et d’où leur est venue l’idée bizarre de vouloir commercialiser cet étrange bidule, au point de racheter une boîte d’électronique, me demanderez-vous, bande de petits curieux ?


Et bien tout simplement parce que ça fait quelques années que MB a goûté au chiffre d’affaire des jeux électroniques, et que ma foi, ça a un p’tit goût de « Reviens z’y » !

 


ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie,
Dans les années 70, la société Milton Bradley, plus connue sous l’acronyme MB, est un pilier mondial de l'univers du jouet : ils vendent des puzzles, des peluches, et surtout une quantité incroyables de jeux de société de renom : Puissance 4, Docteur Maboul, Qui est-ce, Pièges ... la liste serait longue comme une connexion à Eighties.fr avec un Minitel. Et petit à petit, la marque aux 2 initiales prend le train des nouvelles technologies.

A l'époque, les nouvelles technologies, ça se résume à 2 ou 3 pixels qui font "Bip bip" en allumant des voyants rouges, verts ou que-sais-je encore. Il n'est donc pas trop difficile de se convertir aux jeux électroniques, et MB ne s'en prive pas. Comment ne pas parler de Simon, la star des jouets de 1978 ? Le Touché-Coulé électronique, c'est aussi MB ! Maximus, c'est toujours MB !!

 

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, Mais le cap est définitivement franchi avec la première console portable à cartouches interchangeables : la MB Microvision. Fabriquée par Smith Engineering (oui, oui, les mêm es qui ont conçu la Vectrex quelques années plus tard), cette petite console fut la première (10 ans avant la Game Boy) à permettre de jouer à différents jeux sur la même machine de poche.


Cette console aura un jour son article, en attendant je vous invite à vous rendre chez notre ami Philou pour en savoir plus. Sortie en 1979, son succès fut immédiat, et même si les ventes s'essoufflent dès l'année suivante, MB est bien décidé à poursuivre l'aventure vidéoludique. D'où son rachat de GCE, et son immersion dans l'aventure VECTREX.


Un petit tour du propriétaire...


ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, La console se présente sous une forme totalement inédite : elle ne forme qu'1 avec son écran et son joystick , ce qui lui procure un avantage énorme pour l'époque : l’autonomie. En effet, aucun poste de télévision n’est requis pour y jouer, elle est parfaitement autonome. Ce qui veut dire que les petits lapins pourront jouer en laissant le poste du salon libre pour les parents. A une époque où la quasi-totalité des foyers ne possèdent qu'une télé, c'est un argument en béton !


Une seule prise électrique suffit, les enfants peuvent donc même l'emporter en vacances ou chez leurs copains pour se faire en un rien de temps des parties endiablées. Pas besoin de prise d'antenne, ni de réglage du canal, les jeux sont accessibles immédiatement. La première version de ce qu'on appelle maintenant le plug-n-play en fait ...

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, Une autre particularité esthétique concerne les manettes. Elles sont particulièrement réussies, et préfigurent ce que deviendront les manettes modernes : un bâton directionnel, et 4 boutons pour varier les tirs ou les options de jeu. Cette manette s'encastre de surcroît impeccablement à la console quand on a fini d'y jouer, pour éviter d'avoir un seul fil qui dépasse, ou qui traîne. Bien vu !!

Passons à présent aux jeux, que l’on pourrait qualifier au premier abord d’intrigants. Ils ont en effet un look hors du commun, à base de graphismes vectoriels. Pour les non-initiés, les graphismes vectoriels sont monochromes, et ont l'aspect "fil de fer", qui peut en rebuter plus d'un. Mais le point positif est que l'animation qui en résulte est époustouflante de fluidité et de jouabilité. OK, si vous êtes allergiques à ce design, il vous faudra passer votre chemin, et opter pour une console "traditionnelle", à graphisme en bitmap (c'est à dire à base de pixels colorés). Mais si pour vous la finesse compte plus que les grossiers décors colorés, ou les sprites saccadés, alors la Vectrex vous comblera.

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, Car le constat est sans appel : les jeux sont moches. En noir et blanc, à base de lignes droites cassées, sans aucune courbe ni nuances de couleurs. Les formes sont vidées de leur substance, et bien souvent, les lignes se croisent, se chevauchent et se superposent, avec pour résultat un foutoir dingue sur l'écran. Mais qu'importe, car en contrepartie, on a des sensations de vitesse et de précision que les autres consoles sont incapables de procurer.

Afin tout de même de donner un peu de gaieté à ces jeux, les éditeurs ont prévu de fournir avec les cartouches des overlays. Ces overlays sont des filtres colorés en plastique translucide, qui se fixent sur l'écran pour « zoner » l'écran avec des plages de couleurs.

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, Bien sûr, ça ne remplace pas les vraies couleurs sur un écran, mais ça produit un effet particulièrement rigolo.

Ces détails font de la Vectrex un véritable OVNI vidéoludique, avec ses admirateurs et ses détracteurs. On adore ou on déteste. Lors du lancement de la bécane en 1982, le succès est au rendez-vous. La presse en fait un très bon écho, et la Vectrex se vend plutôt bien.

Une fois passé la surprise de voir des jeux si atypiques, la jouabilité se révèle bigrement plaisante, à commencer par Minestorm, le jeu intégré à la console, un clone d'Asteroid. Et beaucoup d'autres cartouches valent le détour. Mes préférées sont "Solar Quest", un jeu de bataille spatiale très prenant, Scramble, un shoot'em up, et dans un tout autre registre, le célèbre jeu Spike, un jeu de plateformes hallucinants, où on doit aider un gentil chaton à retrouver et libérer Molly, sa belle. Le jeu contient des séquences de voix digitalisées assez hilarantes (attention, c'est légèrement répétitif !).

{dmotion width="560" height="400"}xlcijs{/dmotion}

Alors, tout va bien pour la Vectrex ? Gros succès, milliers de jeux, millions de joueurs et tout et tout ? Que nenni ! Un peu comme la Colecovision, la Vectrex est apparue trop tôt ... ou trop tard. Moins d'un an après son lancement, les jeunes se détournent des consoles aux possibilités trop restreintes, et aux jeux trop répétitifs. La Vectrex, au-delà de son originalité, ne s'avère pas assez évolutive pour séduire : condamnée à proposer des jeux en noir et blanc, aux graphismes lassants à la longue, elle ne permettra pas de renouveler un secteur déjà à bout de souffle, à peine 5 ans après son avènement. Si elle était apparue dès 1980, elle aurait pu être perçue comme la machine d'avenir, transportable. Mais en 1982, on ne croyait plus aux miracles de fabricants trop enclins à privilégier la quantité sur la qualité, et à inonder le marché de jeux sans trop d'intérêt. Les consoles vraiment innovantes comme la Colecovision ou la Vectrex en ont fait les frais les premières ...

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, La console vivota ainsi une paire d’années, et en 1984, MB arrêta les frais. Les pertes devenaient trop importantes. Un prototype en couleurs a été imaginé, et même fabriqué ... mais jamais commercialisé. La Vectrex restera une console unique, sans "petite sœur", sans version 2.0 ni vieux stock racheté par un autre distributeur.

C'est ce qui en fait une machine particulièrement prisée des amateurs de nos jours. La Vectrex est bien plus délicate à dénicher qu'une console "classique" de la même époque. Comptez un minimum de 60 euros pour acquérir un exemplaire nu sans la boîte, et une petite dizaine d'euros par jeu en loose. Pour avoir les emballages et/ou les overlays, doublez la mise.

ANNEES 80, 80's, eighties, retrogaming, vectrex, MB, console, jeu, jeux, vidéo, nostalgie, Tu le sais, puisque tu n'ignores rien de ma vie exaltante, cher admirateur président en chef de mon fan-club : je n'ai jamais joué à cette console durant ma douce jeunesse. Et à vrai dire, je n'en avais pas entendu parler avant de côtoyer cette douce bande de fêlés de retrogaming qui fréquente ces lieux. Mais cette console a exercé une telle fascination que forcément, je n'ai pas résisté à l'envie d'en acquérir une ... et bien m'en a pris, car son succès lors de nos expos ne s'en est jamais démenti !

Pour les accros à la technique, voici le lien vers l'article de nos amis de Grospixels, ainsi que de nos partenaires Sillicium !

L’heure est venue de vous dire à très vite pour le dernier rendez-vous de notre feuilleton. Promis, juste un dernier petit article de rien du tout, et je vous fous la paix avec mes consoles !!




Share