Qui est en ligne ?

Nous avons 175 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

La CBS Colecovision !

Share


Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsEt oui, aujourd'hui, bande de p'tits veinard, z'allez être gâtés, car on va parler de ce qui s'est fait de mieux jusque 1983. La console Colecovision a fait franchir un palier au monde des consoles, il s'en est même fallut de peu pour que cette superbe machine ne fasse partie de la génération suivante.

 

Un peu d'histoire ?

 

COLECO, alias "COnnecticut LEather COmpany", est une entreprise fondée dans les années 30, et se bornant à fabriquer pendant plusieurs décennies, comme son nom l'indique, du cuir dont on fait les chaussures. Une bonne inspiration ne faisant jamais de mal à personne, et surtout pas à des industriels voulant un peu plus de sousous dans leurs popoches, Coleco se convertit au jouet dans les années 70. Il commence par commercialiser en 1976 une première console reprenant un concept très en vogue en cette année : le ... ? Le ... ? LE ??????? Bah oui, le PONG, heureusement que certains ont lu mes précédentes bafouilles, nom d'un Rubikube à 5 faces !

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsLe petit nom de cette machine sera la Coleco Telstar. Son originalité ? On la cherche encore, tellement les clones du fameux Pong d'Atari sont similaires ! il n'empêche que parmi la palanquée de fabricants sortant ces machines, Coleco sort son épingle du jeu, et assure son retour sur investissement en vendant un petit paquet de ses stocks.

 

On imagine alors sans peine les réjouissances chez la Coleco Family :

 

"Hourra ! On a réussi notre reconversion, j'en avais plein le cuir de fabriquer des godasses, moi ! On est les rois du Bip Bip et de la raquette blanche ! On va en vendre des camions entiers jusqu'en 2012 !"

 

"Euhhhh, Steven, c'est pas que je veux te contrarier, mais on est fin 1977, Atari vient de sortir une nouvelle console, et a repris un train d'avance sur nous"

 

"Et proooouuuuuuuttt !!! La tuile, comment qu'on va faire si on veut pas replonger dans la pompe en cuir ?"

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsEt oui, en 1977, Atari sort une console révolutionnaire, avec des cartouches par dizaines, et des jeux comme s'il en pleuvait : la VCS (ou 2600, c'est selon).

 

L'heure est venue pour Coleco de réagir s’il veut rester dans le monde vidéoludique, et de songer à évoluer. Mais évoluer intelligemment. Atari sort une console mieux que les autres ? Eh ben nous, on va en sortir une encore plus mieux, que même les jeux d'arcade seront aussi beaux ! Mais va falloir du temps ... La firme du Connecticut décide de prendre son temps, va laisser Philips, Mattel et compagnie sortir leur quasi-clone de la console Atari. Elle va sagement patienter quelques années, laisser la technologie évoluer, les composants se miniaturiser, et les coûts diminuer.

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsEntre temps, à l'instar du géant Mattel, Coleco lance sur le marché quelques jeux électroniques qui ne passeront pas inaperçus, en particulier les jeux à LED sur le thème du sport : Quaterback, Football, Baseball ... Disponibles dès 1978, ces jeux ont laissé nombre de bons souvenirs chez les enfants de l'époque.

 

En 1982, Coleco a assez attendu. Sa console est prête, et croyez-moi, ça valait le coup d'attendre. La Colecovision est une sacrée réussite, un modèle de technologie, surpassant la concurrence.


Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsDès sa mise à disposition dans les magasins, les compliments tombent, les superlatifs pleuvent, tout le monde s'enthousiasme face aux prouesses de la dernière-née des consoles. Atari et Mattel peuvent faire grise mine devant la qualité des jeux Colecovision. Pour les plus jeunes d'entre vous, la comparaison des performances peut être faite avec la Neo Geo, qui est sortie en pleine guerre "Nintendo-Sega" au début des 90's.


Mais en 1982, la Colecovision fait encore plus fort, car elle est commercialisée au prix de 199 dollars, soit grosso modo au même tarif que ses concurrentes (ce qui n’était absolument pas le cas de la Neo-Geo). Les débuts sont prometteurs, puisque Coleco vend plus de 500 000 exemplaires avant fin 1982.

 

Beaucoup de personnes sont séduites par les jeux proposés, la presse, les joueurs ... Le plus spectaculaire, c'est ZAXXON. Un jeu fabuleux, qui nous montre pour la première fois un shoot'em up en 3D isométrique. C'est-à-dire qu’une pseudo 3D est recréée, et qu’on a l’impression de percevoir les notion de largeur, le longueur et de hauteur. L’ombre du vaisseau et d’autres petits détails ajoutent au réalisme. Ce jeu est la vitrine de la Colecovision, il écrase la fade concurrence représentée par les versions Atari et Intellivision. Regardez ci-dessous les graphismes et le réalisme !

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirs


Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsMais Zaxxon n'est pas le seul jeu à être brillamment adapté sur Coleco. Le fameux Donkey Kong, par exemple, est très proche du jeu d'arcade, et « Schtroumpfs », avec ses graphismes fins et soignés, exploitent au mieux la machine. On sent bien que les jeux sont conçus sérieusement, que la marque privilégie la qualité à la quantité : alors que quelques milliers de jeux sont disponibles sur Atari, à peine 200 seront disponibles sur la Colecovision. Mais parmi ces jeux, il y aura très peu de déchet …

 

La console arrive en France en 1983, elle est distribuée par CBS, d'où le nom complet "CBS Colecovision". Bien relayée par les publicités papier et télé, elle profitera d’une forte côte d’amour pour bien se vendre. Elle se hisse donc dans le trio de tête des consoles de l’époque, dépassant même l’Intellivision en termes de vente (mais restant quand même derrière Atari).

 

Voici la pub française, pour promouvoir la console. Petite curiosité : elle est appelée la « Console CBS Electronics », et non Colecovision. Il serait intéressant de savoir s’il s’agit juste d’une question de renommée, ou d’une affaire de droits …

 

" />">

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsPour faire évoluer sa machine et varier les plaisirs, Coleco sortira de nombreux périphériques : le plus connu restant certainement le module de pilotage, qui permet de jouer aux jeux de courses, mais on trouve aussi un Action Controller, un joystick très aboutit, bien plus maniable que les manettes standards.

 

2 autres extensions susciteront l’emballement, mais aussi du scepticisme. Tout d’abord, un adaptateur pour lire les jeux Atari. Avec cette extension, le joueur peut ainsi avoir accès au plus large choix de jeu du monde vidéoludique. Mais d’une part, ça ne plaira pas trop à Atari (et on peut facilement le comprendre), qui y ira de son procès pour contrefaçon, et surtout on se demande si le choix est judicieux : à quoi bon faire une console fabuleuse si c’est pour y mettre des jeux médiocres ? Par cette extension, certes Coleco vise le des marchés plus étendus, et avance l’argument de la compatibilité, mais quel gâchis ! Quel dommage de ne pas être assez fier de sa machine pour aller « draguer » les possesseurs de jeux Atari, et ainsi déprécier sa propre console … Mais bon, rendez-vous dans l’article sur le Krach du jeu vidéo, on verra que Coleco avait ses raisons.

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsLa seconde extension à faire parler d’elle, c’est l’Adam. Adam, c’est un chouette concept pour transformer sa Colecovision en ordinateur. Un VRAI ordinateur, pas un joujou comme le clavier de l’intellivision, ou pire, la Videopac.

 

Avec son look résolument pro, son imprimante et ses lecteurs de cassette, l’Adam est une machine qui aurait pu rivaliser sans problème avec les micros de l’époque, ORIC, MO5 ou ZX Spectrum. Qui AURAIT pu ? Eh oui, pas de chance pour Coleco, cet ordinateur n’a pas su percer chez  les possesseurs de la console. Très peu d’exemplaires se sont vendus (à 10 000 francs l’exemplaire, faut comprendre aussi …), et comble de malchance, la moitié est revenue en usine pour dysfonctionnement. Ça fait un peu beaucoup pour une entreprise qui doit affronter de plein fouet le krach des jeux vidéo qui survient en 1983, et qui s’amplifiera en 1984.

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsLes ventes de consoles toutes marques confondues s’effondrent, et Coleco, qui pourtant avait la démarche la plus intègre, la plus méritante, est la première à plonger parmi les 3 géants.


Pour se refaire une santé, la firme se reconvertit dans le jeu traditionnel, et va créer une ligne de poupées bien connue des demoiselles : les Cabbage Patch kids, connues en France sous le nom de « Patoufs ». Ces poupées se vendront bien, de quoi se refaire une santé financière sur le court terme. Mais Coleco n’y coupera pas, et dès 1985, les difficultés resurgissent, et en 1989, la COnnecticut LEather COmpany se fait racheter par … Hasbro, un autre fabricant de jouets.

 

La célèbre console, quant à elle, sera définitivement arrêtée en 1985, lui donnant une longévité extrêmement courte, mais une grande renommée.


Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsIl n’est même pas exagéré de dire que la Sega Master System est une descendante de la Colecovision : Sega avait sorti en 1983 un quasi-clone de la Colecovision, la console SEGA SG 1000, console qui a servi de base à la conception de la Master System en 1985.

 

De nos jours, il est relativement aisé de retrouver cette console. Elle se fait tout de même plus rare que la Mattel Intellivision. Les prix restent raisonnables, et pour quelques dizaines d’euros, elle sera votre. En revanche, les jeux sont bien plus délicats à acquérir que ses congénères atariesques ou mattelliens. Comptez plusieurs euros pour un seul jeu.

 

Années 80, 80's, eighties, console, retrogaming, colecovision, jeux, video, jeu, rétro, patoufs, cabbage patch kids, copinoux, zaxxon, arcade, nostalgie, souvenirsEt en ce qui concerne les extensions, elles sont encore plus ardues à dénicher. Et tout particulièrement le fameux ordinateur Adam, qui lui est rarissime, surtout en état de fonctionnement (rappelez-vous, la moitié de ceux mis en vente à l’époque sont retournés en usine pour vice de fabrication).

 

La lecture de l’article de notre ami Philou en sera d’autant plus agréable, il vous y présente son impressionnante Colecollection, et son ordinabrosse Adam (2 jeux de mots pourris dans une seule phrase, ça c’est de la chute ou je ne m’y connais pas ! Wink)

 

Et pour des infos plus techniques, la chronique de nos amis de Grospixels, et enfin de nos amis de Silicium (qui s’apprêtent à sortir une petite surprise qui ravira les fans de cette console, restez aux aguets !)

 

Share