BUCK ROGERS


Image


Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: BUCK ROGERS

Message : # 278183Message Philou62
23 mai 2013, 12:00

Oui, ça passait bien le samedi, il est vraiment dommage que la série n'ait connu que deux saisons et que nous n'ayons eu droit qu'à la première.

Certains regardaient la série pour les formes d'Erin Gray, mais comme je n'avais que 8/10 ans max, je m'en fichais éperdument, ces choses là passaient bien au dessus de ma tête. Heureusement, c'était loin d'être le seul attrait de la série, puisque l'ensemble des acteurs étaient bien sympathiques, c'était pas mal joué et il y avait beaucoup d'humour. Il y avait un contraste bien pensé entre Buck Rogers qui a toujours le mot pour rire, et Wilma Deering, qui reste sérieuse (et amoureuse de Buck, même si elle ne veut pas se l'avouer !).

Par contre, c'est vrai qu'après avoir revu quelques épisodes, c'est devenu kitsch, surtout parce que la série est haute en couleurs et que les tenues des personnages font très "disco". J'avoue sans honte que cela ne m'a pas du tout empêché d'apprécier le spectacle, je trouve ce côté kitsch bien sympathique justement, même si je dois avouer qu'après trente ans, la série constitue aussi une sacrée madeleine de Proust (difficile d'être super objectif dans ce cas, c'est indéniable !). Je n'ai pas trop ressenti le manque de cohérence dans les différentes histoires (en même temps, ce sont des one-shots), et l'impression du manque de moyens pour les effets spéciaux, si elle existe bien, n'est pas trop dérangeante, finalement. Bon d'accord, Tweeky ressemble plus à un assemblage de légos de toutes les couleurs avec des loupiotes... de toutes les couleurs qui clignotent derrière (ça a son charme ceci-dit !). Les explosions sont assez mal rendues (quoique... en comparaison avec les images de synthèse mal intégrées que l'on nous sert encore trop souvent aujourd'hui dans les séries ou même dans beaucoup de films, ce n'est pas si évident, finalement !). Et puis sur certains plans (notamment les vastes étendues), on voit bien que la caméra filme des photos fixes (et souvent hautes en couleur !). Mais malgré tout, ça se laisse largement regarder, même si un "djeuns" trouverait cette série très certainement ringarde à l'heure actuelle. Bof, après tout, nous sommes désormais des vieux comparés à eux, alors...

Avatar de l’utilisateur
larson
Messages : 30
Inscription : 08 juil. 2018, 22:34
Sexe : M
Localisation : Orléans
Contact :

Re: BUCK ROGERS

Message : # 356799Message larson
24 avr. 2020, 00:05

Bonjour à tous,

A l'origine de la série BUCK ROGERS au 25è siècle, il ya d'abord eu un téléfilm. Une sorte d'épisode pilote d'une durée de 1h38 qui est sorti en salles en mars 1979 aux Etats-Unis. Le film réalise 21 millions de dollars au box office nord-américain, ce qui incite Universal à lancer une série télévisée hebdomadaire dans la foulée. Le film est également sorti à l'échelle internationale, mettant en vedette tous les personnages principaux qui apparaissent dans la série hebdomadaire. En France, le pilote est sorti dans les salles de cinéma le 25 juillet 1979. Il est diffusé à la télévision française sur TF1 en octobre 1983.

Crée par Glen A. Larson, cette série durera 2 saisons, entre 1979 et 1981 pour un total de 37 épisodes. Les acteurs principaux sont Gil Gérard (Buck Rogers), la sublime Erin Gray (Wilma Deerings), Tim O'Connor (le docteur), la très belle Pamela Hensley (princesse Ardala) et Felix Silla qui joue le petit robot Twicki (Vous vous souvenez, le robot qui fait bidi, bidi, bidi !).

Le capitaine Buck Rogers, un astronaute du XXè sicle en mission pour le lancement d'une sonde spatiale, se retrouve mystérieusement dans un état léthargique et son vaisseau en orbite au tour du soleil. 500 ans plus tard, son vaisseau est capturé par des aliens appelés Draconiens dirigés par la Princesse Ardala. Réanimé, il est envoyé sur la terre avec à son bord un engin espion qui doit apporter aux aliens des informations afin de forcer les barrières de défense terriennes.

J'ai revu la série il ya quelques années et très honnêtement je ne regrette pas mon visionnage. Certes la série a vieilli et peut paraître assez kitch aujourd'hui notamment au niveau des effets spéciaux mais ce coté kitch, associé à l'humour omniprésent dans cette série, ainsi que le charme de Wilma et de la princesse ardalla rend le visionnage de la série très sympathique ! Notons aussi que l'anachronisme de Buck, dans cette société du 25ème siècle, entraîne parfois des situations amusantes (qui ne sont pas sans rappeler celles qu'on trouve dans Demolition Man) sans oublier le mythique petit "bidi-bidi-bidi" du robot Twicky que l'on retrouve avec grand plaisir.

Je viens de réaliser un documentaire sur la série TV BUCK ROGERS au 25è siècle, en commençant par parler du comics, puis des séries TV (puisqu'il y en eu deux au total), puis des flippers BUCK ROGERS de la marque Gottlieb et Mambelli avant de parler de la borne d'arcade du même nom.

https://www.youtube.com/watch?v=2snVKL2REw4

Avatar de l’utilisateur
Hugues
Messages : 3017
Inscription : 28 juin 2009, 09:05
Sexe : M

Re: Buck Rogers

Message : # 356805Message Hugues
24 avr. 2020, 20:21

Deckard a écrit :
31 mars 2007, 19:29
Image
Je l'ai.

Format voitures miniatures Majorette, ailes rétractables, dehors par tous les temps, indestructible engin.

Avatar de l’utilisateur
Tyswyck
Messages : 3245
Inscription : 20 janv. 2013, 13:55
Sexe : M
Localisation : juste derrière la

Re: BUCK ROGERS

Message : # 356809Message Tyswyck
25 avr. 2020, 00:34

Je l'avais (le petit, pas la grosse version) aussi... Effectivement, de bons souvenirs d'un jouet sympa et résistant. Quant à la série, je réalise qu'il faudrait que je la (re)voie, surtout la seconde saison (et Erin Gray. C'est vrai qu'il y avait aussi la princesse, mais plus brièvement, dans mes souvenirs)... Enfin, merci pour le documentaire. La version avec Larry "Buster" Crabbe de 1939 a bien été diffusée au cinéma, mais il s'agissait d'un "serial", ces ancêtres des séries tv qui passaient alors par épisodes dans les salles (où l'on allait voir non pas un film, mais une séance), afin de fidéliser le public. Celui-ci en 12 épisodes est d'ailleurs sorti en double dvd chez Bach films (et Buster Crabbe fait une apparition en tant qu'ancien pilote spatial dans un épisode de la série avec Gil Gerard. Et quel dommage que le projet aux allures steampunk présenté plus haut dans ces pages, avec justement Gil Gerard et Erin Gray dans les rôles des parents de Buck n'ait pas abouti..

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités