L'ATARI ST

Image
Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 25359
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: L'ATARI ST

Message : # 222496Message Tipoune
12 févr. 2011, 22:11

Il y avait déjà un sujet sur L'atari ST dans la section de la salle d'arcade.
J'ai donc fusionné et déplacé ton sujet.
Merci de vérifier avant de créer un nouveau sujet Vieux New Wave ;)
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Gobo
Messages : 3871
Inscription : 10 mars 2007, 00:00

Re: L'ATARI ST

Message : # 222539Message Gobo
14 févr. 2011, 00:37

Très intéressant Vieux New Wave ! :good:

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 10074
Inscription : 24 sept. 2007, 00:00
Sexe : Garçon
Localisation : Touraine
Contact :

Re: L'ATARI ST

Message : # 222540Message Tommy
14 févr. 2011, 06:44

Yes, vraiment intéressant VNW !

Comme je l'ai dit dans le sujet sur l'Amiga, je suis resté trop longtemps accroché à mon CPC pour voir ce qui se faisait ailleurs (les œillères, tout ça) ... et de toute façon, mes parents n'avaient pas les moyens d'acheter une nouvelle machine tous les 3 ans.

Mon premier contact avec l'Atari ST fut chez mon voisin en 87 ou 88 ... mais comme tu l'as dit, les premières versions étaient plus élaborées que les CPC, mais sans plus ... il y avait du mieux, mais je n'ai donc pas bavé devant ... la vrai claque, je l'ai eu en jouant à l'Amiga chez un autre voisin un peu plus tard, là j'ai su qu'il était temps que je mette mon CPC au pilori.

Pour l'Atari ST, je côtoie trop PumPum de nos jours pour pouvoir me faire un avis objectif :lol: ... je n'ai même jamais osé mettre en marche devant lui l'Atari 520 ST que j'ai récupéré en vide-grenier ... trop peur qu'il mette le feu à mon garage :D
Image Au banquet de l'amitié, chacun peut trouver sa pitance ... Mais au festin des loups, il n'y a pas de dessert ... (Professeur Procyon)

Avatar de l’utilisateur
Madgreen
Messages : 5707
Inscription : 19 oct. 2009, 12:00
Sexe : M
Localisation : Saint-Didier (84)/Saint-Etienne (42)

Re: L'ATARI ST

Message : # 222554Message Madgreen
14 févr. 2011, 14:18

Très très bon article. Même si je suis devenu au fil du temps un amigaiste, j'ai toujours gardé de la tendresse envers ce fabuleux ordinateur. Mon premier et seuls contact avec ce micro ce fut chez un de mes oncles, ma cousine avait régulièrement les dernières nouveautés, ce qui fait que je m'amusait souvent, avec ces merveilles de jeux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Gobo
Messages : 3871
Inscription : 10 mars 2007, 00:00

Re: L'ATARI ST

Message : # 222585Message Gobo
14 févr. 2011, 20:33

Tommy a écrit :Yes, vraiment intéressant VNW !

Comme je l'ai dit dans le sujet sur l'Amiga, je suis resté trop longtemps accroché à mon CPC pour voir ce qui se faisait ailleurs (les œillères, tout ça) ... et de toute façon, mes parents n'avaient pas les moyens d'acheter une nouvelle machine tous les 3 ans.
Tout pareil idem pour moi ! :D
On était une bande 4 copains au collège : 2 dont moi avaient un CPC, 1 un Atari et le dernier un amiga. Donc, j'ai bien joué sur l'Atari et l'Amiga mais on osait quand même défendre et comparer notre amstrad CPC face à ces 2 monstres (comparé au CPC). Je ne vous raconte pas les discussions... avec le recul on était quand même de bien mauvaise foi... :lol:

Avatar de l’utilisateur
Pumpum
Messages : 456
Inscription : 30 mai 2009, 22:33
Sexe : 1ere main,peu servi.
Localisation : Toulouse

Re: L'ATARI ST

Message : # 222589Message Pumpum
14 févr. 2011, 22:36

lol moi au collège j'étais le seul à avoir un Amiga , les autres c'était soit CPC soit Master System ou NES.Autant dire que je me sentais comme un dieu au milieu des insectes... :lol!:

et puis non Tommy je vais pas bruler ton Atari,il suffit de me mettre des jeux que je n'ai pas connu sur Amiga pour éviter que je fasse mon gros lourd en critiquant toutes les deux minutes pour dire que quand même sur Amiga c'était cent fois mieux !

J'ai quand même quelques bons souvenirs sur Atari ! Je me souviens par exemple des pages de code que mon cousin et moi avions recopié sur je ne sais quel magazine,tout ça pour obtenir un "raster" en 8 couleurs scrollant de bas en haut ! ^^

J'ai aussi passé beaucoup de temps sur "Prince of Persia" .Plus tard j'ai découvert la version Amiga , quasi identique hormis le son bien sûr...
"Quand l'Amiga va tout va !"

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 10074
Inscription : 24 sept. 2007, 00:00
Sexe : Garçon
Localisation : Touraine
Contact :

Re: L'ATARI ST

Message : # 222601Message Tommy
15 févr. 2011, 07:57

Gobo a écrit :Tout pareil idem pour moi ! :D
On était une bande 4 copains au collège : 2 dont moi avaient un CPC, 1 un Atari et le dernier un amiga. Donc, j'ai bien joué sur l'Atari et l'Amiga mais on osait quand même défendre et comparer notre amstrad CPC face à ces 2 monstres (comparé au CPC). Je ne vous raconte pas les discussions... avec le recul on était quand même de bien mauvaise foi... :lol:
Exactement ... on est à la limite du Hors-Sujet, mais tant pis, car je pense que la longévité de l'Amstrad est pour beaucoup dans ce que je vais raconter :
Dans mon lotissement, les parents (et donc les enfants) étaient de la même génération, à plus ou moins 3-4 ans près. En 86-87, quand la mode des ordis domestiques est arrivé, y a eu l'effet boule de neige. En 1 an, la moitié du lotissement a été équipé en Amstrad (464 ou 6128), au moins 7 foyers avaient ces machines. Quand on sait à quel point il était facile de dupliquer les jeux ou se les échanger, les enfants étaient comblés car toutes les semaines, les 7 foyers récupéraient des précieuses disquettes par leur réseau respectif (collège, famille ...), et en faisait profiter les 6 autres (tout le monde s'entendait très bien à l'époque, parents comme enfants).

Et dans mon collège, l'effet était décuplé, la moitié du collège avait un Amstrad, donc jusqu'en 91 pour ma part, on a pu vivre "en Amstradautarcie", sans se rendre compte qu'Atari et Amiga sortait des bombes à côté (mélange d'ignorance et de mauvaise foi :D) De plus, je lisais à l'époque quelques fanzines Amstrad, qui tiraient à boulet rouge sur Atari et Amiga, et donc sentiment d'oeillères renforcé.

Ce n'est qu'en 1991, en arrivant au lycée que j'ai eu la grosse claque : nouvel environnement, nouveaux potes, plus "urbains" (lycée à la ville) et plus au fait des dernières innovations. Et là, en découvrant les prouesses Atariesquo-Amiga, et les PCs qui n'étaient pas en reste, j'ai capitulé :D

Mais je pense qu'Amstrad a eut cette longévité exceptionnelle (10 ans sans changer un seul composant), par cet effet boule de neige "Mon voisin en a un, donc je vais prendre le même. C'est pas cher, ça s'installe super facilement (comparé à un C64 et ses 150 connectiques) et les jeux sont faciles à copier ".

Donc pour en revenir au sujet, on a donc presque eut le début de semblant d'illusion que l'Amstrad pouvait envisager de rivaliser avec Atari ... :D
Image Au banquet de l'amitié, chacun peut trouver sa pitance ... Mais au festin des loups, il n'y a pas de dessert ... (Professeur Procyon)

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'ATARI ST

Message : # 222628Message Philou62
15 févr. 2011, 16:46

Concernant la durée de vie des machines, il faut savoir effectivement que le marché de l'informatique a commencé à vraiment décoller vers 1985, soit à peu près au moment de la sortie des premiers 16 bits. Bref, n'importe quel huit bits était d'ores et déjà dépassé techniquement parlant. Avant cette date, le possesseur d'un ordinateur était considéré comme un gros privilégié du moins, en France (peu importe la machine, même un Thomson ou un Spectrum !). Après, comme Amstrad s'est décidé de proposer sa gamme d'ordis en dehors de l'Angleterre en proposant des solutions complètes, prêtes à l'emploi et peu chères, forcément, les CPC ont bien fonctionné. Les ordinateurs seize bits (Atari ST, Amiga, Macintosh et PC) étaient bien trop onéreux encore pour véritablement percer à ce moment là, ce qui a permis aux ordinateurs huit bits et en particulier aux Amstrad CPC de très bien se vendre (du moins en France et en Espagne). Si bien que deux ou trois années plus tard, ils étaient fort répandus. Même si de plus en plus de possesseurs d'Amstrad CPC et autres huit bits passaient en seize bits (ST/Amiga), le parc huit bits restait majoritaire, ce qui a encouragé les studios de développement à continuer de développer sur les ordinateurs huit bits encore trois bonnes années, avec un fort ralentissement à partir de 1991. Reste que pour ceux qui pouvaient se payer un ST ou un Amiga avec moniteur et qui connaissaient une personne avec une de ces machines dès 1988, il n'y avait déjà plus grand intérêt à rester sur Amstrad CPC.

On peut considérer que les Amstrad CPC étaient définitivement morts en 1992, ce qui fait huit ans de vie (les sorties sur CPC devenaient si rares que ça tenait plus de l'anecdote qu'autre chose). A cette date, il n'y avait vraiment plus intérêt à rester sur Amstrad, quand on voyait ce que l'on obtenait sur d'autres machines plus puissantes. Par contre Tommy, tu oublies les Amstrad CPC 464 et 6128 + sortis en 1990. Par rapport aux CPC classiques, ils ont quand même apporté pas mal d'améliorations techniques (il suffit de chercher une vidéo du remake de Rick Dangerous pour CPC 6128+ pour s'en rendre compte !). Le seul souci, est qu'il n'a pas été exploité convenablement. Assez logique finalement, quand on sait que ces machines étaient malgré tout dépassées dès leur sortie.

Fin du HS

Maintenant concernant le ST, et comme chez Commodore, on peut dire qu'ils ont fait un paquet d'erreur marketing depuis le début. Si les Atari ST ont fonctionné, c'est qu'ils avaient la bonne machine au meilleur prix, c'est tout. Et encore Atari a été très con dès le départ. Proposer un Atari ST comme on l'a connu en 1985 était une erreur, il faut savoir que la technologie du STE était déjà fin prête. Eh oui, un STF, c'est la même chose qu'un STE, à la différence de quelques slots vides (prévus dès le départ pour intégrer les améliorations du STE qui existaient déjà !). Il ont simplement voulu tirer un peu sur les coûts en allégeant un peu la configuration, mais c'était une mauvaise idée ! En sortant le STE tout de suite, ils avaient une machine plus proche de l'Amiga sur le plan des performances, sans qu'elle ne soit beaucoup plus chère. Et au lieu de sortir un STE dont l'évolution était trop timide par rapport au STF (surtout après QUATRE ans !), et qui de toutes manières était inexploité, ils auraient du embrayer sur une machine entièrement nouvelle. L'Atari STE ça aurait du être ça : processeur 68020 à 16 MHz avec un peu de mémoire cache, un bon blitter, 1Mo de RAM, nouveaux modes graphiques avec notamment un 320x200 en 256 couleurs à choisir parmi 4096 voire 32768 couleurs, nouveau chip sonore, avec huit voies en PCM (celui du STF était déjà trop juste en 1985 !), nouveau GEM avec un bureau en 256 couleurs, et le tout avec de vraies possibilités d'évolution, comme avec un PC. Bref, un truc assez proche d'un Amiga 1200 finalement, mais sorti au bon moment (et pas trois ans trop tard !), au juste prix, et qui se démarquait réellement de ce que l'on avait déjà avec un ST de base. Un tel ordi aurait été capable de rivaliser à la fois avec les consoles de jeux seize bits, ET les PC puissants à base de 386, avec affichage VGA et carte sonore Sound Blaster. Bien-sûr, il n'aurait pas été proposé à 3 000 francs, normal puisqu'on serait parti sur une machine entièrement nouvelle ! Je verrais plutôt 10 000 francs au lancement avec moniteur, ce qui n'aurait pas été anormal, d'ailleurs c'était le prix du premier Atari ST à sa sortie. Vous trouvez ça cher ? Allez voir le prix d'un 386 de même puissance avec écran VGA en 1989... Vous verrez, ça n'a rien à voir ! :lol!:

Cela n'enlève rien au fait que l'Atari ST était une excellente machine (comme l'Amiga d'ailleurs), c'est juste que l'on aurait pu avoir mieux. Ceci dit, dire que l'Amiga était une horreur à programmer, c'est une erreur. Bien-sûr, avec ses co-processeurs dédiés à l'image et au son que n'avait pas son concurrent, il était forcément plus complexe à maîtriser parfaitement, mais ça restait assez accessible. C'est juste que les programmeurs ne voulaient pas trop se fouler, surtout !
Comme toujours dans le cas des jeux multi plates-formes, la machine la moins puissante et la moins complexe, sert TOUJOURS de base pour la programmation des jeux. C'est logique, car une fois que la base est faite sur la machine la moins puissante et la plus simple, il est ensuite très facile de l'adapter sur le concurrent qui adopte des solutions techniques à la fois proches (le processeur 68000 et la taille mémoire sont communs aux deux machines par exemples), et plus élaborées (les co-processeurs spécialisés de l'Amiga). Tout simplement parce que cela revient nettement moins cher et donc c'est bien plus rentable que de refaire une autre version plus élaborée. Cela a toujours été ainsi, et d'ailleurs, l'Amstrad CPC a connu le même problème, puisque beaucoup de studios anglais faisaient des adaptations pures et simples de jeux développés à la base sur Spectrum en quatre ou huit couleurs au mieux (alors que l'Amstrad CPC est nettement plus performant tout de même !). Dans le cas des adaptations pour Amiga c'était un peu différent, puisqu'on prenait le jeu initialement développé sur ST, et on ajoutait tout de même quelques petits trucs à l'arrache. Ce qui donnait le plus souvent des jeux mieux sonorisés sur Amiga, parfois un peu plus colorés ou avec une fenêtre de jeu un peu plus importante. Bref, on avait souvent un mieux sur Amiga, mais c'était sans plus. Il faut reconnaître qu'arrivé en 1990, l'Amiga bénéficiait de plus en plus de jeux développés pour lui et qui étaient irréalisables tels quels sur Atari ST.

Il est vrai que l'Amiga a d'abord été pensé pour être un bon compagnon de jeu, et cela transparaît dans son hardware (les co-processeurs dédiés au son et à l'image ne sont pas là pour rien !). Alors que le ST était initialement conçu pour être une machine sérieuse, conçue pour concurrencer un certain Macinstosh (d'où un hardware moins poussé pour le côté graphique et sonore).

Avatar de l’utilisateur
Pumpum
Messages : 456
Inscription : 30 mai 2009, 22:33
Sexe : 1ere main,peu servi.
Localisation : Toulouse

A

Message : # 222655Message Pumpum
15 févr. 2011, 21:41

En sortant le STE tout de suite, ils avaient une machine plus proche de l'Amiga sur le plan des performances, sans qu'elle ne soit beaucoup plus chère. Et au lieu de sortir un STE dont l'évolution était trop timide par rapport au STF (surtout après QUATRE ans !), et qui de toutes manières était inexploité, ils auraient du embrayer sur une machine entièrement nouvelle
Il faut quand même se remettre dans le contexte : le seul Amiga disponible était l'Amiga 1000 qui coutait quand même 5000 francs de plus ! Tu l'as dit la stratégie d'Atari avec le ST a été de produire un ordinateur aussi puissant au niveau calcul que les autres ordinateurs à base de 68000 pour un prix bien inférieur.ils ont donc fait des concessions et n'avaient aucun intérêt à augmenter le coup de leur machine avec des composants plus performants mis là "au cas où" ! Commodore a d'ailleurs fait pareil avec l'Amiga qui devait avoir de la mémoire plus rapide et surtout...des prises midi comme le ST !!

Atari aurait dû à la rigueur réagir en 1987 quand l'Amiga 500 est sorti,mais comme on l'a dit à l'époque personne ne maitrisait l'Amiga et n'essayait de tirer profit de ses spécificités , en dehors des logiciels de dessin.Bien malin celui qui aurait prédit qu'il serait aussi doué pour le jeu ! La sortie du STe en 1989 a été la réaction logique d'Atari pour essayer de contrer son inexorable montée en puissance tout en minimisant l'investissement et en gardant une bonne rétrocompatibilité.On connait la suite , les éditeurs de jeux n'ont pas suivi pour éviter de se couper du parc de 520St déjà présents.Les différences entre les versions auraient été moins flagrantes si le STe avait été exploité correctement.Il y a d'ailleurs quelques jeux purement STe qui sont remarquables et quasiment au niveau de la version Amiga ! ("Pinball Obsession" par exemple) .

Sinon je suis d'accord , le renouvellement des ST et Amiga est arrivé bien trop tard,les jeux étaient déjà fait . L'Amiga 1200 était techniquement très décevant , succéder à la première génération qui avait 10 ans d'avance avec d'aussi pauvres améliorations c'était vraiment du foutage de gueule ! Aucun changement côté son , non là Commodore vraiment c'est zéro pointé ! et pourtant ils avaient la technologie pour encore pondre une machine hallucinante (avec le tristement célèbre chipset AAA jamais sorti) ...Au moins Atari de son coté nous a pondu une machine extraordinaire , le Falcon 030 ! C'était un monstre !!! mais quel idée de l'affubler de la carrosserie du ST !!! Qui achèterait une Ferrari avec une carrosserie de Twingo ???? Comme en plus l'image d'Atari (et donc du ST) était au plus bas dans les esprits de tous les joueurs c'était forcément perdu d'avance...

C'est vrai que lorsqu'on met bout à bout toutes les bourdes d'Atari et Commodore on a une idée très représentative de tout ce qu'il faut faire pour couler des entreprises pérennes à l'envergure mondiale...Concernant Commodore jusqu'au bout ils auront fait n'importe quoi : quand ils ont été réellement en difficulté et que la faillite était proche,plusieurs sociétés ont voulu acheter des licences pour construire des compatibles Amiga.ça aurait pu sauver la plateforme et remettre un peu Commodore sur les rails.L'Amiga était encore très populaire ça aurait pu marcher ! hé bien non Commodore n'a rien voulu savoir...halala ça m'énerve encore même 15 ans plus tard !!! :evil:
"Quand l'Amiga va tout va !"

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'ATARI ST

Message : # 222664Message Philou62
16 févr. 2011, 01:29

L'Amiga 1000 était certes bien plus cher que le ST, ce qui est assez normal, quand on pense que c'était pratiquement ce qu'il y avait de mieux en 1985, c'était déjà plus performant qu'un STE (c'est un fait avéré et prouvé). On pourrait effectivement débattre sur le fait de sortir le STE directement en 1985, mais quoiqu'il en soit sortir le STF PUIS le STE, je trouve que c'était une erreur, même si l'apport du STE est réel par rapport au STF (mais trop timide pour en faire une véritable nouveauté). Je ne suis d'ailleurs pas le seul à le penser, beaucoup de joueurs ayant connu cette génération d'ordinateurs le pensent également. C'est vrai que l'Amiga se distinguait de plus en plus par rapport au ST, et que le STE est arrivé pour essayer d'enrayer la progression de son concurrent. Mais à toujours vouloir rivaliser avec Commodore, une autre menace bien plus grande pointait à l'horizon, c'était bel et bien le PC (et dans une moindre mesure, les consoles de jeux seize bits, qui étaient déjà disponibles au Japon d'ailleurs).

Eh oui, en 1989, les PC à base de 80286 et cartes EGA s'étaient largement démocratisés, et le rendu graphique de ces machines, quoique restant inférieur aux ST et surtout Amiga, n'était pas pour autant ridicule en comparaison. Les jeux d'aventure, de rôle et de simulation étaient loin d'être désagréables visuellement, et surtout, on en trouvait de qualité (ceci dit, le PC restait inadapté aux jeux d'arcade, d'action ou de plate-forme). Bref, même si les PC courants ne rivalisaient pas encore avec nos chers ST et Amiga, on voyait que le PC commençait à marquer des points. Mais ce n'est pas tout ! Car ce que l'on sait moins (du moins nous, en tant que particuliers !), c'est que les processeurs 80386, les cartes VGA 256 couleurs, et les cartes sonores (bref, ce qui a tué les ST et Amiga par la suite !) étaient déjà disponibles sur PC, et ce depuis 1987. En sachant aussi que les premiers 80486 commençaient aussi à apparaître dans le super haut de gamme ! Bref, en 1989 (et même avant !), quand on est une compagnie qui bosse dans l'informatique (que l'on s'appelle Commodore ou Atari, peu importe en fait !) et qui est donc censée être au courant des tendances du marché, on savait depuis un certain temps déjà que les prix des composants PC baissaient continuellement, et donc que les PC allaient constituer un danger à plus ou moins brève échéance. Même la presse spécialisée le savait déjà ! C'est bien pour cette raison que je disais que, dans l'idéal, il aurait fallu proposer dès 1989 de nouvelles machines capables de prendre la relève, et avec des facilités d'évolution, afin de garder une longueur d'avance. Et certainement pas des Atari STE, ou encore des Amiga 500+ ou 600 (car oui, Commodore a commis beaucoup d'erreurs lui aussi !).

L'Amiga 1200 était techniquement décevant surtout parce qu'il est sorti en 1992, donc effectivement déjà obsolète à sa sortie, puisque les PC à base de 486 et cartes Super VGA étaient de toutes façons bien plus performants déjà. Et aussi, Commodore était complètement à l'ouest au niveaux des tarifs, et sur toute sa gamme d'ailleurs, même le 600 était devenu bien trop cher par rapport à ce qu'il proposait vraiment ! Quand on sait qu'un PC correct à base de 80386 DX avec écran VGA, 4 Mo de RAM, disque dur 80 Mo et carte son pouvaient se trouver vers 8 000 francs, un Amiga 1200 nu sans écran ne valait guère plus de 3 000 francs pour être compétitif. Reste que son plus gros défaut, c'est d'être arrivé bien trop tard !

Ceci dit, trois ans plus tôt, une configuration similaire était tout à fait valable ! Le 68020 était suffisamment puissant en 1989 pour une nouvelle machine familiale (on le dit presque équivalent à un 386), un mode 256 couleurs était largement suffisant dans l'immédiat pour contrer les PC à venir et aussi les consoles 16 bits, et surtout, l'architecture du 1200 était prévue pour en faire une machine facilement évolutive (le plus gros point fort du 1200 de mon point de vue). Il manquait surtout un nouveau co-processeur sonore plus performant, mais en dehors de ça, je ne suis pas loin de penser qu'un 1200 aurait été une bonne machine en 1989. Avec un prix compétitif et un bon suivi de la part des développeurs pour une bonne exploitation de son potentiel (aussi bien dans les jeux que pour le reste !), je pense que l'on aurait pu faire de belles choses avec !

Le Falcon 030 quant à lui était un cas un peu à part, dans le sens où effectivement, il avait toute la puissance qu'il fallait pour rivaliser avec ses plus sérieux rivaux, bref, une très belle machine ! Malheureusement, et tout comme pour l'Amiga 1200, il est sorti bien trop tard, les prix n'étaient pas donnés non plus, et c'est sans compter sur les logiciels qui n'en tiraient absolument pas un parti suffisant. Et pour lui, on ne peut pas dire qu'il pouvait sortir plus tôt tel quel (le 68030 qui équipait les machines de base aurait été trop cher !

Avatar de l’utilisateur
JPB
Messages : 497
Inscription : 13 août 2010, 09:56
Sexe : H
Localisation : Liverdun

Re: L'ATARI ST

Message : # 222822Message JPB
17 févr. 2011, 09:20

Bonjour,

À Noël 1987 j'ai eu un Atari 520 STF. Mon Papa et moi l'avons acheté à la FNAC de Marseille... Le dernier ST disponible dans toute la ville, et encore : un modèle d'exposition ! Et avec je me suis offert Flight Simulator 2... Le pied !
Par contre j'ai un peu regretté de ne pas avoir attendu d'en trouver un neuf pour deux raisons.
La première, la plus inavouable, c'est que les jeux piratés des copains tournaient sur des disquettes double-face, et que mon lecteur était un des derniers simple-face. Bon, c'est pas grave puisque j'ai acheté tous les jeux d'enfer qui me plaisaient, et que je trouvais quand même de quoi nourrir ma machine en parallèle...
La seconde, c'était plus technique. On ne le voit pas sur ces images mais il faut savoir que les joysticks/souris se branchaient sous le ST, à peu près en-dessous du pavé des touches de direction. Ma machine avait la sale habitude de perdre de temps en temps la connexion avec les éléments branchés : plus de souris, plus de joystick. Alors le seul remède que j'avais trouvé : donner un bon coup sur le plastique, en-dessous des flèches de direction. Un petit BAM et hop, ça repartait...

J'ai beaucoup aimé mon ST. Les premiers jeux que j'ai eus sur cette machine m'ont fait rêver (surtout en comparaison de ceux que j'avais jusque là sur ma ColecoVision) : Airball, Goldrunner, Barbarian de Psygnosis, le mythique Sentinel... et plus tard Carrier Command, Starglider 2, Dungeon Master... (J'en profite pour vous indiquer que j'en ai fait des articles sur Grospixels). Je me suis éclaté à dessiner avec Degas Elite - et dire que quand je l'ai retrouvé en émulation je ne comprenais pas comment j'avais pu arriver à m'en servir ! De la musique avec Music Studio (où on mettait des compositions d'un copain à la place des musiques originales de Little Computer People...) De la 3D avec CAO 3D... J'adorais tout ça.

J'ai revendu mon ST à mon cousin en 1989 pour acheter un Amiga 500. Je me suis encore plus amusé avec lui , plus longtemps aussi, et c'est vrai que côté musiques c'était impressionnant... Enfin, ça remonte à loin tout ça !
Dernière modification par JPB le 05 janv. 2012, 08:44, modifié 1 fois.
JPB,
Tombé dans les jeux vidéo depuis Tron...

Avatar de l’utilisateur
Nico76
Messages : 244
Inscription : 01 déc. 2011, 09:49
Sexe : M
Localisation : Paris

Re: L'ATARI ST

Message : # 243281Message Nico76
10 déc. 2011, 01:04

l'atari 520 stF mon premier ordi, brancher sur la télé avec la péritel ....

que des jeux mythique dont goldrunner, quelle musique ...


Avatar de l’utilisateur
Johnz
Messages : 132
Inscription : 05 déc. 2011, 00:01
Sexe : de bonne taille
Localisation : Grans dans le 13

Re: L'ATARI ST

Message : # 243296Message Johnz
10 déc. 2011, 10:17

il y a pas photo pour dire que les deux machines étaient excellente et même à des années lumière du PCul ! la ou le st n'a pas su suivre l'amiga c'est bel et bien dans les jeux, le st a une architecture trop simple par rapport à l'amiga qui est une fusée grace a ses custom chips.

j'ai commencé avec un 600 et mon meilleur ami avait un atari st, bref on s'arretait pas de se conseiller des jeux à tester...c'etait la belle époque. cet ami je l'ai plus vu apres mon démenagement et le mois dernier je l'ai retrouvé 20 après :). la niveau st j'ai eu l'opportunité d'avoir un stf ,des ste, mega ste, mega st et un falcon. j'ai gardé le mega st qui est ultra compatible mais selon moi le meilleur atari st est sans aucun doute le mega ste avec son cache et son 16 mhz ainsi que son controleur scsi interne. apres grace au disque dur, on peut jouer aux jeux patchés installable sur disque dur comme sur ce site http://atari.8bitchip.info/fromhd.php ( les jeux peuvent ainsi exploiter le 16mhz du mega ste et du falcon ainsi que les 32mhz du tt )

j'ai meme acheté une carte ethernet sur port cartouche pour surfer sur le net avec mon mega ste :)


pour l'amiga, j'ai eu un 500, 600, 2000 et 1200. le 1200 j'y ai mis les sous: j'ai un acheté une apollo 040 à 40 mhz... je jouais a doom et a quake apres:) je pouvais faire du multitache tout en ecoutant des mp3

Avatar de l’utilisateur
LeGlod
Messages : 526
Inscription : 10 oct. 2010, 22:32
Sexe : Gros et long :p
Localisation : Montpellier ou pas loin.
Contact :

Re: L'ATARI ST

Message : # 243317Message LeGlod
10 déc. 2011, 14:06

Le flacon j'en veux snif meme d'origine , mais je doit avouer qu'a sa sortie le 1200 me fesait plus envie, vu que justement y avait rien sur le Falcon pour le jeu pas de sprite hardware ou autre , encore une fois Atari se baser sur la puissance du 68030 voir du DSP et un peut du Blitter mais niveau on a vraiment pas eu grand chose qui a donner envie de l'acheter tout facon il etait trop cher, ya bien eu les Ishar mais bon !
L'Amiga 600 avec sa petite taille c'est un truc qui me plais bien !
Je me rappel aussi la sortie de l'Amiga 500+ du donner droit a plein d'intox comme une horloge CPU a 14mhz , il en a resulter une machine un peut moins compatible avec les jeux qu'un 500 normal !

Il ya eu aussi le STE (celui que j'ai eu) qui etait la pour ratraoper son retard sur l'Amiga , rajoute du scrolling hardware du son Stereo a 50Khz :affraid: et un vieux Blitter heriter du mega ST , des prises manette pour pistolet et crayon optique dont on en a jamais vu, seul les manettes Jaguar pouvait s'y brancher mais elle n'etait pas terrible et tout facon pas de jeu non plus qui les exploites , il ya bien eu quelques jeux pour STE mais rien d'extraordinaire , on se repprocher de la fuiditer de l'Amiga mais pas de la beauter de ses meilleurs :(

Avatar de l’utilisateur
Johnz
Messages : 132
Inscription : 05 déc. 2011, 00:01
Sexe : de bonne taille
Localisation : Grans dans le 13

Re: L'ATARI ST

Message : # 243318Message Johnz
10 déc. 2011, 14:11

le falcon t'emballe pas trop dessus. d'origine c'est vraiment un ordi qui sert à rien :lol!: et le mega ste est bien plus polyvalent.
le falcon m'a vraiment servi a rien, les jeux falcon sont nul et les progs m'interessaient pas. vu le prix du falcon, autant s'acheter un bel amiga 4000 qui lui est vraiment polyvalent, performant et class.

Avatar de l’utilisateur
LeGlod
Messages : 526
Inscription : 10 oct. 2010, 22:32
Sexe : Gros et long :p
Localisation : Montpellier ou pas loin.
Contact :

Re: L'ATARI ST

Message : # 243321Message LeGlod
10 déc. 2011, 14:57

Non mais pour le Falcon c'est plus sentimental que par ses perfs, mais c'est sur que je n'y mettrai pas 300 euros la dedans , donc si j'en trouve un a 15 euros je prend de suite :shock:

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'ATARI ST

Message : # 243326Message Philou62
10 déc. 2011, 16:29

Si vous croyez encore qu'il est possible de se trouver un Falcon en brocante, je pense que vous vous faites de sacrées illusions. Les passionnés se les gardent au chaud, et lorsqu'il y en a un en vente, c'est tout de suite 250-300 €, même sans la boîte d'origine. Concernant l'utilité d'un Atari Falcon, tout dépend de ce que l'on veut faire avec. Certains l'utilisent pour bidouiller des choses dessus, certains programment, une communauté homebrew existe bien sur cette machine. Bon d'accord, c'est loin d'être aussi prolifique que sur d'autres machines plus répandues, mais ça existe bel et bien. En dehors de ce cadre, je suis assez d'accord, la machine n'a pas forcément un grand intérêt. Sauf évidemment pour le collectionneur qui lui, cherchera une machine complète en boîte d'origine, simplement pour la poser sur une étagère, avec la fierté d'avoir trouvé une machine qui se fait bien rare.

Avatar de l’utilisateur
Johnz
Messages : 132
Inscription : 05 déc. 2011, 00:01
Sexe : de bonne taille
Localisation : Grans dans le 13

Re: L'ATARI ST

Message : # 243374Message Johnz
11 déc. 2011, 11:12

j'ai eu le mien pour 40 euros sur leboncoin :lol: et pourtant le type était un passionné de musique et faisait ses maquettes avec. mais bon le falcon ça casse pas les couilles d'un taureau niveau utilisation, je préfère carrément un amiga 1230.

Avatar de l’utilisateur
LeGlod
Messages : 526
Inscription : 10 oct. 2010, 22:32
Sexe : Gros et long :p
Localisation : Montpellier ou pas loin.
Contact :

Re: L'ATARI ST

Message : # 243431Message LeGlod
11 déc. 2011, 20:02

Le bol 40 euros :cheers:

Avatar de l’utilisateur
Johnz
Messages : 132
Inscription : 05 déc. 2011, 00:01
Sexe : de bonne taille
Localisation : Grans dans le 13

Re: L'ATARI ST

Message : # 243432Message Johnz
11 déc. 2011, 20:08

:)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité