Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Salon de tous les sujets hors 80's ! Merci de modérer vos propos ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Erpob
Messages : 1641
Inscription : 03 févr. 2007, 00:00

Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 328268Message Erpob
21 sept. 2015, 00:07

Il y avait samedi un article sur l'évolution des dessins animés et leur remake (inspecteur gadget/mystérieuses citées d'or/mayas l'abeille,...) très interressant.
Bon malheureusement ma femme a jeté le journal ce matin après s'en être servi pour éplucher des patates (c'est de ma faute j'aurais du lui dire que je voulais le garder) donc je pourrais pas vous en faire un scan.
En clair ça exprimait le fait que les dessins animés d'aujourd'hui étaient beaucoup plus asseptisés qu'autrefois avec la suppression des scènes "angoissantes" , trop violentes ou "marquantes" (aujourd'hui par exemple les personnages principaux ou leurs amis ne meurent jamais).
Il y avait un pour ou contre cette évolution avec dans le contre une interview de Monsieur Jean Chalopin qui trouvait qu'aujourd'hui on faisait trop et qu''aujourdhui "les enfants n'ont plus le droit d'avoir peur"
Le type qui était pour disait plus ou moins qu'il fallait faire attention que les enfants pouvaient être traumatrisés. Ca me fait bien rire, je pense que tous ici nous avons vu Rémy sans famille perdre tous ces amis, frissoner en voyant Jo L'indien, pleurer à la mort d'Alfred dans Albator, et que nous si ça nous a marqué, ça nous a aussi apporté des souvenirs inoubliables. Pas sur que les dessins animés "asseptisés" laissent de tels souvenirs

Avatar de l’utilisateur
Tyswyck
Messages : 2986
Inscription : 20 janv. 2013, 13:55
Sexe : M
Localisation : juste derrière la

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 328279Message Tyswyck
21 sept. 2015, 19:36

Sur Internet, il est réservé aux abonnés...

Avatar de l’utilisateur
Tommy
Messages : 10017
Inscription : 24 sept. 2007, 00:00
Sexe : Garçon
Localisation : Touraine
Contact :

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 328305Message Tommy
22 sept. 2015, 09:52

Merci pour le tuyau Erpob ...

J'ai pu retrouver cet article sur le net, je me permet de le mettre ici, je ne pense pas faire du tort au Parisien en mettant en ligne un article qui n'est plus achetable en version papier ;)

Image

Image

Image


Par rapport à ça, je suis aussi triste de voir cette aseptisation généralisée. A la limite, qu'on remplace la pizza qu'ingurgite un héros par des brocolis histoire de donner l'exemple, pourquoi pas ... mais supprimer toute trace de tabac et d'alcool, quelle connerie ...

Je ne suis pas fumeur, je ne l'ai jamais été, je n'ai jamais été tenté de l'être, et pourtant, j'ai grandi avec l'Inspecteur Gontier et sa pipe, et Lucky Luke et sa cigarette.
Regarder les Tortues Ninja ne m'a jamais donné envie de me goinfrer de pizzas à en devenir obèse.

En plus, je suis sûr que les motivations de tout aseptiser sont pas vraiment pour prendre soin des enfants, mais surtout pour éviter de se prendre des procès. Si les chaînes de TV voulaient vraiment le bien des enfants, ils refuseraient de diffuser des pubs pour Kellogs, Danone ou Nestlé ...
Image Au banquet de l'amitié, chacun peut trouver sa pitance ... Mais au festin des loups, il n'y a pas de dessert ... (Professeur Procyon)

Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 25301
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 328825Message Tipoune
12 oct. 2015, 12:16

çà me fait bien rire cette débilisation des gosses d'aujourd'hui !!! A l'heure où ils ingurgitent quantités de bonnes femmes à poil dans le moindre clip, ils voient des horreurs sanguinolentes dans la moindre série télé puisque maintenant, il semble qu'il n'y ait plus que des séries policières. Grâce à facebook, on diffuse la moindre vidéo où on voit des chats se faire balancer, des gens se faire agresser ... Les films au cinéma sont de plus en plus violents, on voit de plus en plus de giclures de sang, des crânes défoncés, des corps torturés etc ... mais attention, pas de fumeurs dans les dessins animés, pas de dard sur les insectes (ce qui fait que quand ils se feront piquer par une guêpe, ils ne comprendront rien à ce qui leur arrive), on est dans le monde de LEGO, quoi : "Tout est vraiment génial!!"
D'ailleurs, je crois que je vais faire un procès à Disney, parce qu'il faut absolument empêcher de diffuser Peter Pan : je me suis jetée de la table pour imiter la fée Clochette et l'atterrissage m'en a coupé le souffle ... bah c'est ce jour-là que j'ai compris qu'un enfant ne pouvait pas voler ... Mais mon dieu, c'est absolument inadmissible !!! Ils devraient couper le dessin animé et mettre un message publicitaire : "ne pas le faire chez vous!" et quand Mowgli s'étouffe avec les bananes que lui lance Baloo, il faut absolument le slogan : "ne mange pas plusieurs bananes à la fois, tu peux t'étouffer !!!"
Elle me fait rire la psy, on a tous eu un vélo étant gosse, et sans casque et j'ai pas l'impression qu'on ait eu une génération de crânes fêlés ... bon le mien oui, mais pour d'autres raisons ... :lol!:
On devient hypocrites surtout avec les gosses car plus on les mettra dans du coton, plus dur sera la chute car la vie est encore plus dure aujourd'hui qu'à notre époque et ils y seront encore moins préparés... du grand n'importe quoi ... :no:
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Dynaroo86
Messages : 257
Inscription : 07 juin 2018, 15:13
Sexe : M
Localisation : Sud 77
77130

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 351594Message Dynaroo86
17 juin 2018, 02:02

Je confirme que les animes d'aujourd'hui n'ont plus le même côté flamboyant que ceux que nous avons connu à notre époque.
Je préfère le Winnie l'Ourson que j'ai connu dans mon enfance plutôt que celui en 3D, qui est une daube sans nom.
Nous avons subi un gros viol télévisuel.
Dinosaure de la très légendaire décennie des 80's, comme mon ami "et bien plus encore" Denver !

Avatar de l’utilisateur
Hugues
Messages : 2844
Inscription : 28 juin 2009, 09:05
Sexe : M

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 351608Message Hugues
17 juin 2018, 19:58

Les contes de fée sont violents et permettent de mettre des mots et des images sur les peurs des enfants. Le films et les DA c'est pareil. Aseptiser est contre-productif.

Avatar de l’utilisateur
Leriddler
Messages : 188
Inscription : 03 oct. 2016, 02:09
Sexe : homme
Localisation : Valence

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 351621Message Leriddler
18 juin 2018, 04:10

Moi j'y suis plutôt favorable même si ça me coûte de l'écrire.

Des les années 70 il y a eu des études psychologique de l'impact de la tv sur les plus jeunes et les résultats sont alarmants.
En dessous de 4 ans , les enfants sont incapables de discerner ce qui est réel de ce qui ne l'est pas.
Dessin animé, série, marionnettes ou présentateur tv ont la même coexistence dans le réel ou l'irréel de l'enfant.

Silas est il réel?
Tocata est il réel?
Jacques Martin est il réel?
Maya l'abeille est elle réelle ?

La réponse est "oui" pour la plus part sauf pour ceux à qui ont à dit que ce qui était télévisé n'existait pas et qui donc naturellement en séduiront que Jacques Martin n'existe pas pour de vrai.

Le rapport avec les contes de fée est très différent.
Avant l'apprentissage de la lecture ,,ils sont conté par un adulte qui va pouvoir edulcorer la situation , mais même dans le cas d'une lecture mot pour mot, l'imaginaire de l'enfant ne pourra pas créer des images, appuyant le récit , qu'il ne pourrait pas psychologiquement supporter.

Autrement dit quand vous racontez que grâce à un subterfuge du petit poulet, l'ogre coupé la tête de ses 7 filles, un enfant de 4 ans imaginer juste que les têtes sont détachés du corps et que c'est pas grave et que même si c'est grave, les filles de l'ogre devaient être monstrueuses donc c'est bien fait.maintenant visualisé sous forme de dessin animé la même scène serait sans doute traumatisant pour un enfant.

Seul face à un écran, la perception des images peut être donc biaisé par un enfant.
Anecdote , en 82 rediffusion de goldorak mais la première pour moi.je vois la tête de minis s'ouvrir en deux en minis en sortir.j'en ai cauchemardé. Mes parents m'ont donc " interdit " goldorak , mais j'étais consentant. Je savais que goldorak me faisait peur.detail pourtant amusant, il existait des bédé poche de goldorak que je pouvais feuilleter ou qu'on pouvait me lire sans que cela ne me fasse peur.
Fin 83, je retente goldorak car sur la 1, on avait arrêté de diffusé scoubidou.j'avais 8 mois de plus mais 8 mois qui faisait la différence, minis ne me faisait plus peur ( d'autant que c'était désormais juste un visage et plus un personnage vivant dans la tête d'un autre )

Mais je fais partie des chanceux qui ont toujours regarde la tv sous le contrôle d'un adulte à une époque où les programme enfant était sporadique et pas toujours intéressant pour tous.
A 4 ans , rien à foutre de Zorro ou de math et Jenny.. .
Pas fan non plus des mains ont la parole..
Bref il y avait des moments où sois même on se détournait de la télé.

Pour le reste, il faut faire aussi très attention à la bien penssance des choses.
Beaucoup de pseudo psychologue ont par exemple condamné les DA japonais " dit" violent tout en enscenssant les DA japonais littéraires.
Hérésie.

S'il existe un traumatisme de l'image chez l'enfant de moins de 5 ans, il existe ensuite un traumatisme de sens pour les plus de 5 ans.
Autrement dit à 6 ans on a conscience que les robots géants qui combattent les extra terrestre ça existe sûrement pas ( sinon nos parents auraient peur eux aussi )par contre, se faire abandonner parce que nos parents n'ont plus d'argent ...c'est possible.
Comme tous les couples, nos parents se disputent, ils parlent d'argent et de nous ( les enfants et l'argent sont les deux plus grandes cause de disputes des couples )donc quand un enfant de 6 ans voit Rémi sans famille, la projection est possible.
Idem pour Candy ou princesse Sarah.

La plus part du temps ce sont pourtant des animé base sur des livres pour enfants sauf qu'un enfant n'accede au niveau de lecture capable de les aborder qu'a 9 ou 10 ans.et qu'une fois de plus il ne se créera pas d'image qu'il ne peut supporter.

Lorsque à 7 ans , en me levant les mains j'étais persuadé qu'il y avait joué l'indien dans le couloir, c'était bien celui de l'animé que j'imaginais.

Le problème de notre époque est que la télévision et ses dérivés sont des baby situer de substitution et qu'il n'y a aucun desarmocage des images vous par l'enfant.contrairement à notre époque où la famille entière était réuni ensemble devant la tv et s'il y avait un problème, un des parents pouvait intervenir , rassure ou expliquer une scène.

La mort des chiens de vitalité me mis dans tout mes états étant enfant.ma grand mère m'explique que ce n'était qu'une fiction.je lui ai dit que je savais bien que c'était un dessin animé mais que c'était quand même triste et que ça pouvait quand même arriver dans la vie qu'un chien meurt et que s'il était pas mangé par les loups, il pouvait être renversé par une voiture.ce à quoi ma grand m'avait dit qu'il valait mieux que je garde mes larmes pour ce moment s'il arrivait plutôt que de pleurer de peur que ça arrive

J'ai été très long

Vous avez l'habitude

Désolé
Techniquement ,le president francais a du jouer a musclor quand il ete enfant

Avatar de l’utilisateur
JC761
Messages : 1568
Inscription : 30 janv. 2007, 00:00

Re: Article dans le parisien sur l'évolution des dessins animés

Message : # 351624Message JC761
18 juin 2018, 09:14

Merci, superbe lecture! je te rejoins pour "sans famille" j'ai fait pareil, quel choc pour moi gamin :(

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités