Les BD qu'on dévorait


Image


Répondre
Avatar de l’utilisateur
Grognon
Messages : 175
Inscription : 03 janv. 2012, 00:31
Sexe : Femme
Localisation : Région parisienne

Les BD qu'on dévorait

Message : # 348194Message Grognon
15 janv. 2018, 11:35

Bonjour bonjour,

J'ai vu les noms de différentes BD disséminés sur plusieurs topics mais pas 1 topic les concernant toutes.
Ou alors je ne suis pas très réveillée en ce lundi matin (ça y ferait beaucoup) :geek:

Quand je passe dans le rayon BD, je ne peux m'empêcher de repenser à ses heures à la bibliothèque le mercredi après-midi alors qu'il me fallait choisir parmi les BD proposées (ou en tout cas celles qui n'avaient pas encore été empruntées, et là c'était la guerre :pirat: !!).
La sainte carte de la bibliothèque de la ville nous permettait à chacun d'emprunter 3 livres et 2 BD ou quelque chose comme ça.
C'était duuuur de choisir, et surtout de ne pas les dévorer le soir même !

Aujourd'hui je suis larguée dans ce rayon. En dehors des gros classiques et des Thorgal par exemple que je vois encore, je n'y connais plus rien (rien après celles qu'on trouvait dans les années 80 bien entendu) mais je garde un excellent souvenir de ce "bac" tout en couleurs à la bibliothèque.

Ceux qu'on trouvait toujours (ou ceux que j'empruntais en tout cas), c'était les classiques Astérix, Lucky Luke, Tintin, Boule et Bill, Gaston Lagaffe... J'ai aussi aimé Aria, les Dingodossiers, Idées noires...
Plus tard j'ai mis mon nez dans Les passagers du vent, mais vraiment, j'avais le sentiment de regarder quelque chose que je n'avais pas le droit de voir (et ça devait être le cas :lol: ).

Malheureusement je ne savais pas m'intéresser à ce qui n'était pas très connu alors ma culture BDtesque est trèèèès limitée !
J'en connais d'autres évidemment (Achille Talon, Mafalda, Léonard, etc) mais ils n'étaient pas mes coups de cœur ;)

Et pour vous, y avait-il des BD incontournables ? :)
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Saint-Exupéry
(et non, ce n'est pas d'Emilie Jolie !!)

Avatar de l’utilisateur
Jun70
Messages : 763
Inscription : 06 oct. 2010, 11:31
Sexe : f
Localisation : Milky Way
Contact :

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348195Message Jun70
15 janv. 2018, 11:48

Salut Grognon(ne) :mdr: ,

Comme toi j'ai aimé les Tintin et Astérix, mais j'ai aussi découvert surtout en bibliothèque ou bibliobus les BD "Yoko Tsuno" ou "Les 4 as" : )

Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Grognon
Messages : 175
Inscription : 03 janv. 2012, 00:31
Sexe : Femme
Localisation : Région parisienne

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348196Message Grognon
15 janv. 2018, 12:04

Je ne connais ni l'un ni l'autre :lol:
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Saint-Exupéry
(et non, ce n'est pas d'Emilie Jolie !!)

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4567
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348201Message Haakor
15 janv. 2018, 15:29

Effectivement, il me semble qu’il n’y a pas de sujet sur la BD, en général. ;)

En incontournables, il y a ( enfin pour ma part)

Valérian :
Image

XIII :
Image

Les tuniques bleues :
Image

J’aimais bien, aussi « Yoko Tsuno » qui a déjà était présenté par Jun70. ;)

Avatar de l’utilisateur
Tyswyck
Messages : 2985
Inscription : 20 janv. 2013, 13:55
Sexe : M
Localisation : juste derrière la

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348215Message Tyswyck
15 janv. 2018, 20:25

Il y a toujours le sujet que j'avais ouvert ici où on en parle un peu... Depuis la fin de l'hébergeur, certaines images ont disparu par contre...

Enfin, si tu feuillettes, tu verras qu'on a des goûts communs, et tu trouveras peut-être des idées de lectures...

Avatar de l’utilisateur
Grognon
Messages : 175
Inscription : 03 janv. 2012, 00:31
Sexe : Femme
Localisation : Région parisienne

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348217Message Grognon
15 janv. 2018, 20:51

Sacré topic que tu avais fait Tyswyck !
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Saint-Exupéry
(et non, ce n'est pas d'Emilie Jolie !!)

Avatar de l’utilisateur
Aragatz
Messages : 399
Inscription : 11 mars 2009, 18:04
Sexe : Dame
Localisation : Près de l'Atlantique

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348230Message Aragatz
16 janv. 2018, 10:44

Ben moi classiquement Tintin, Astérix, les Disney (Mickey, Donald, Onc' Picsou) mais aussi les Schtroumphs, Boule et Bill, Gaston Lagaffe, les 4 As...
Avatar : Péage de St Arnoult-en-Yvelines sur l'A10

Avatar de l’utilisateur
Doc'
Messages : 3041
Inscription : 17 juin 2010, 16:49
Sexe : M
Localisation : Lille

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348244Message Doc'
16 janv. 2018, 20:36

Excellent Topic, propice aux souvenirs......très bonne idée Grognon :good:

Enfant j'ai eu comme passion, en plus des séries TV, la lecture des BD quelles qu'elles étaient.....certaines m'ont laissé de marbre (l'Incal par exemple), alors que d'autres telles que Valérian et Laureline m'ont scotché des heures durant :)

Petit florilège de certaines qui m'ont plus marqué que d'autres

Image
Dani Futuro de Gimenez, de la SF inclassable (Gimenez que j'ai lu adulte dans les pages de fluide glacial)

Image
Luc Orient, de la SF toujours avec les voyages spatiaux et la dilatation du temps, j'ai a-do-ré :good:

Image
Le vagabond des limbes....à l'instar de Dani Futuro, de l'inclassable, foutraque, déstabilisant, prenant !

Image
Bob Morane....est le roi de la Terre :dehors:
:lol!: C'était trop bon comme BD et Indochine a parfaitement retranscrit l'ambiance je trouve, de vrais fans!

Image
J'adorais Mr Magellan et ses aventures étranges et comiques :cheers:

Image
Quand ce n'est pas le fils des âges farouches, c'est le fils des Gaules :lol!: Taranis était très sympa cependant, ponctué d'infos sur cette période......Ah si les livres d'histoire avaient pu être écrits par Lecureux et dessinés par Chéret :good:

Image
Et hop ! "petit" saut dans le temps et nous voilà en plein XVIIIe....bon, ils se sont abstenu de nous coller un "fils de" pour les aventures de Domino :lol: Sympa là encore comme BD :good:

Image
Rork.....sacrée impression que cette BD d'Andréas m'a faite ! les aventures de l'alchimiste m'ont marqué à vie :good:

Image
Wen.....un magicien qui franchit des portes dimensionnelles....suffisamment étrange pour que cela m'ait plu et que je m'en souvienne 30 et quelques années plus tard :)

Image
Superbe BD empreinte de poésie et de merveilleux.....Tetfol reste un magnifique souvenir :good:

Image
Thorgal......ZE claque! découvert dans TIntin avec les 3 vieillards du pays d'aran, je n'ai eu de cesse de guetter la sortie des albums ensuite....Gé-nial :good:



....il y a eu bien d'autres, je ne vais pas monopoliser cette page avec une liste interminable (enfin presque ^^), aussi je m'interromps là et te remercie encore Grognon pour cette "madeleine" :)

Jun70 a écrit :
15 janv. 2018, 11:48
"Yoko Tsuno"

Image
Yoko Tsuno :good: j'ai lu et re-relu La fille du vent......génial :geek:
Haakor a écrit :
15 janv. 2018, 15:29
Valérian :
Image
Entièrement d'accord avec toi Haakor :good: J'ai également kiffé Métro Châtelet direction Cassiopée :cheers:
"Une fois la De Lorean détruite, je me consacrerai à l'autre grand mystère de l'univers.......les femmes !"

Avatar de l’utilisateur
Tyswyck
Messages : 2985
Inscription : 20 janv. 2013, 13:55
Sexe : M
Localisation : juste derrière la

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348552Message Tyswyck
28 janv. 2018, 11:10

Je ne connais pas Dani Futuro, Wen, Mr Magellan, ou Tetfol, mais sinon, pas mal de goûts communs, j'adore Rork, le Vagabond des Limbes (même si je considère qu'il y a une baisse de niveau à partir du moment où les auteurs sont devenus leur éditeur, les 18 premiers sont les meilleurs... Et il n'y a toujours pas de fin), Taranis, fils de la gaule, bon, ben, c'est l'époque où Pif Gadget valait quelque chose, et évidemment Thorgal, en plus tu as choisi la dernière couverture de ce que je considère comme la meilleure époque (qui se souvient de la bande à Bédé sur "au-delà des ombres"?). J'ai acheté récemment le artbook des 40 ans avec tous les dessins des couvertures... Bel objet!
Valérian, j'aime pas mal d'albums, mais pas vraiment la fin. Luc Orient, mes souvenirs sont trop vagues... Mais c'est difficile pour moi de citer d'autres titres que ceux déjà mis dans l'autre sujet, car j'en ai beaucoup lu...
XIII évidemment (j'ai arrêté au changement de scénariste après "le dernier round"), Yoko Tsuno, les 4 As, les Tuniques bleues, Gotlib et Goscinny, et toutes ces BD classiques, je les ai lues et relues bien des fois!

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348706Message Page-n-Plant
03 févr. 2018, 12:15

Il y avait aussi ces grands monuments de la BD belge.

Image

Image

Image

Image

Étonnant que personne ne les ai mentionnés.

J'ai également adoré Yoko Tsuno et Valérian dont je recommande les intégrales publiées aux éditions Dupuis et Dargaud respectivement.
Haakor a écrit :
15 janv. 2018, 15:29
Les tuniques bleues :
Image
Voilà encore une série qui n'a pas la notoriété qu'elle mérite, et ce malgré son impressionnante longévité : La série fête cette année ses 50 ans et le scénariste Cauvin (80 ans) et le dessinateur Lambil (79 ans) n'ont pas l'intention de raccrocher les crampons.

Au départ, cette série racontait le quotidien burlesque d'un fort de cavalerie, avec tous les clichés rattachés au far-west: indiens à plume qui disent "ugh", des cactus et des rochers du type Monument Valley partout...C'était une énième série de western dans une BD franco-belge qui en contenait pléthore..(Lucky Luke, Blueberry, Buddy Longway, Jerry Spring,...)

Mais très vite, les auteurs ont choisi un parti-pris audacieux. Quitter l'ouest pour l'est. Et nous brosser un portrait au vitriol antimilitariste d'un événement mal connu chez nous, mais dont tous les petits Américains sont familiers : la guerre de Sécession. À travers les exploits du gros sergent Chesterfield, un va-t-en-guerre naïf et bêta qui rêve de gloire, et le petit caporal Blutch, un futé-la-débrouille qui bien que loin d'être un lâche, n'a qu'une préoccupation : déserter à la première occasion. Inutile de dire qu'il y a sans cesse de l'eau dans le gaz entre ces Laurel et Hardy.

Au fil du temps, la série s'affine. L'humour deviendra moins loufoque, gagnera en finesse (contexte de guerre oblige). Le dessin aussi évoluera très vite vers un style semi-réaliste, avec des décors riches en détails, aucune case n'est laissée blanche. Seuls les deux héros ont gardé ce physique caricatural propre à l'école de Marcinelle.

Les scénarios sont d'une grande qualité. Pas de manichéisme : il y a très peu de méchants dans cette série (les vrais salauds sont les états-majors du Nord comme du Sud, qui envoient la piétaille à la boucherie tandis qu'eux restent bien à l'abri derrière les lignes). Il n'y a pas de cause juste dans cette guerre, les Noirs du nord sont seulement libres de creuser leurs propres fosses communes.

La série est instructive, les albums sont souvent réalisés à l'aide d'une riche documentation fournie par le Club Confédéré et Fédéral de France.
On y rencontre des personnages historiques tels qu'Abraham Lincoln et Jefferson Davis, les généraux Grant, Lee, McClelland, Sherman...
Fait étonnant dans une publication destinée à la jeunesse, on y voit fréquemment des blessés ensanglantés, ou carrément sur la table d'amputation (je vous rassure, rien de gore).

Les meilleurs albums sont à mon avis ceux des années 80 et 90 (Black Face, le David, Bull Run, Blue Retro, la rose de Bantry, Duel dans la Manche). Ces dernières années, on constate que la série s'essouffle, peine à se renouveler (un album par an c'est enorme, surtout vu le grand âge des auteurs). Et il serait peut-être temps qu'après 50 ans de guerre et une soixantaine d'albums, le temps de la quille sonne pour nos deux héros.

Avatar de l’utilisateur
JC761
Messages : 1568
Inscription : 30 janv. 2007, 00:00

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348723Message JC761
04 févr. 2018, 20:08

Pour moi la BD a commencé tout petit par les Schtroumpfs, suivi de Tintin que m'a prêté à l'époque un cousin, ainsi que la série en 3 tomes de Blake et Mortimer: le secret de l'espadon.

Image

À l'école sinon c'était un trafic de BD, on était plusieurs à lire les super picsou géant et autres Mickey parade
Image

D'ailleurs on s'était fait sérieusement remonter les bretelles, c'est simple on arrivait en cours nos cartables remplis de BD. Ma maîtresse m'a demandé de lui présenter un cahier d'école que je n'avais pas. Elle a ouvert mon cartable et ouvert de grands yeux!!! :lol: il était plein à craquer de Picsou. Elle l'a pris et retourner sur le parquet!!! Puis elle a fait le tour de ma bande et a fait pareil aux autres, pour le même résultat :lol!: Je peux vous dire que ça a bien chauffé ce soir là dans nos chaumières...

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348736Message Page-n-Plant
05 févr. 2018, 17:35

Antiriad a écrit :
04 févr. 2018, 18:33
Bravo pour cette contribution Page-n-Plant,

Les "Tuniques bleues", je n'ai jamais vraiment accroché surtout à cause du décalage entre l'aspect relativement sérieux de l'histoire et le côté drolatique des dessins.
Je crois qu'au contraire, l'humour passe comme un Colissimo à la Poste. Peut-on réussir à faire rire dans un contexte de guerre? Assurément, si l'on se réfère à la grande Vadrouille, la septième Compagnie, l'As des As, la Vie est belle, le Dictateur, MASH, Papa Schultz...
Le comique de la série repose surtout sur l'antagonisme des deux héros, qui n'est pas sans rappeler celui du duo De Funès-Bourvil. Tout oppose le sergent Chesterfield, sous-officier carriériste et zélé, qui pense combattre pour la bonne cause et n'ose pas désobéir à un ordre...au caporal Blutch, l'objecteur de conscience désabusé par lequel les deux auteurs expriment leurs opinions antimilitaristes.
Antiriad a écrit :
04 févr. 2018, 18:33
C'est vrai que la BD franco-belge était dominante avant l'arrivée des comics et surtout des mangas. Personnellement, j'ai appris à lire avec "Tintin" et j'ai aussi beaucoup feuilleté, d'abord sans trop comprendre, l'"Histoire de France en bande dessinée" (j'en ai déjà parlé dans le sujet ouvert par Tyswyck sur la presse). A la bibliothèque municipale, j'empruntais souvent des "Léonard" de Turk et De Groot qui me faisaient beaucoup rire, comme "Gaston Lagaffe" d'ailleurs. Bien sûr, "Asterix" était aussi une de mes lectures favorites. Je me suis ensuite tourné vers les "Blake et Mortimer". Les longs passages descriptifs et souvent itératifs de E.P. Jacobs ont renforcé ma capacité de lecture, ce qui m'a poussé plus tard vers l'aventure avec "Adèle Blanc-Sec" de Tardi et vers le roman graphique avec "Corto Maltese" de Hugo Pratt. Parallèlement, je lisais des comics américains comme "Strange" et "Titans". Ce n'est qu'au lycée que j'ai découvert Gotlib et les "Rubriques à brac" ! Ce qui m'a naturellement conduit à "Fluide Glacial" (auquel je suis toujours abonné !). A la même époque, la télévision commençait à diffuser des animations japonaises intéressantes mais auxquelles je n''avais pas accès en version papier. Une fois étudiant, j'ai pu combler mes lacunes concernant ces mangas et des BD ratées pendant ma jeunesse. En fréquentant une médiathèque, j'ai pu à la fois dévorer des chefs d’œuvre nippons comme "Akira" de Katsuhiro Otomo ou "City Hunter" de Tsukasa Hojo et des classiques européens comme l'intégrale de "Spirou et Fantasio".
Je dois dire que nous avons des goûts assez semblables.
J'ai eu la chance d'être assez familier avec la BD franco-belge pour avoir été abonné à Spirou. Mais je suis trop jeune pour avoir connu la grande époque de Pilote et les Dingo-dossiers ou la Rubrique à brac. Au bahut, j'avais pourtant un pote fan de Gotlib qui avait essayé de m'initier, sans succès. C'est donc à l'âge adulte que je me suis enfin décidé à combler mes lacunes.

Corto Maltese figure en bonne place dans la bibliothèque de l'amateur de voyages que je suis. C'est la seule œuvre de BD qui mériterait d'être éditée chez la Pléiade.

Les Strange Special Origines, je les lisais aussi il y a trente ans. Aujourd'hui, je les compile dans une armoire. J'adore l'âge d'argent des comics, surtout en raison de ce qu'ils ont apporté à la pop-culture américaine des sixties.
Pas pour le message qu'ils véhiculent, car de message, il n'y en a pas. Le Comics Code Authority veillait en effet au grain, et ce malgré les efforts déployés par des auteurs talentueux (je pense surtout à Stan Lee, qu'il nous vive encore de nombreuses années !) pour contourner au mieux cette censure (pas de message politique autre que patriotique, pas de sexe, des minorités ethniques cantonnées au rôle de faire-valoir, pas de référence aux psychotropes ou au sexe...).
J'attends une embellie financière pour pouvoir m'offrir les excellents pavés publiés aux éditions Taschen, consacrés aux âges d'or, d'argent et de bronze des comics Marvel et DC.

Les intégrales de la BD franco-belge sont tout de même plus abordables. Je n'ai pas résisté au plaisir de m'offrir, comme dit plus haut, l'intégrale de Valérian et de Yoko Tsuno (dont voici la photo).

Image

Une série qui approche elle aussi de la cinquantaine, lancée en 1969 dans Spirou, avec toujours le même Roger Leloup des débuts aux commandes (qui cumule la double casquette de scénariste et de dessinateur, et cela force l'exploit si l'on considère qu'il vient de souffler ses quatre-vingt quatre bougies).
Une héroïne attachante, et qui plus est asiatique, salutaire dans ce monde testostéroné qu'est celui du neuvième art occidental. 'La Frontière de la vie',est sans conteste l'album le plus abouti et le plus émouvant.

En bonus, quelques citations de la belle Nipponne:

'Le vent emporte tous les bruits, mais ne répète que les vrais' La Frontière de la vie - 1977)

'Les hommes se donnent des dieux pour se rassurer puis leur inventent des légendes pour se faire peur.' (La Spirale du temps - 1981)



-

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 348828Message Page-n-Plant
08 févr. 2018, 18:28

Pour celles et ceux que ça intéresse : les magazines rivaux 'L'Histoire' et 'Historia' consacrent chacun un hors-série à deux BD cultes qui me sont chères.

Alix, qui fête ses 70 ans' cette année, pour 'L'Histoire'...

Image

...et les Tuniques bleues (50 ans), pour 'Historia'.

Image

Je reviendrai à l'occasion sur Alix, qui a survécu à son créateur Jacques Martin, et poursuit de nos jours ses aventures, vieilli de plusieurs années, plus réaliste en sénateur grisonnant de l'Empire romain et moins typé 'péplum hollywoodien' des années 30-50, sous le crayon de nouveaux auteurs.

Le hors-série sur les Tuniques est très passionnant lui aussi. J'ignorais que le lancement de la série avait été motivé par le transfuge-choc de René Goscinny des éditions Dupuis à Dargaud. Le magazine Spirou avait besoin d'une nouvelle série humoristique axée sur la thématique western, et s'est orientée vers un ton plus grave dès que les auteurs ont choisi d'aborder le cadre de la guerre de Sécession.

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 349265Message Page-n-Plant
05 mars 2018, 19:20

Voilà mon intégrale de Valérian et Laureline publiée chez Dargaud. On peut regretter que les deux derniers tomes ne respectent pas le visuel des premiers opus parus, ceci afin de satisfaire aux impératifs du marketing et de la promotion de la sortie du film de Besson.

Il n'en demeure pas moins que c'est une chouette collection, avec un dossier très riche consacré aux deux auteurs, Christin (au scénario) et Mézières (au dessin), qui ont eu le courage de mettre un point final à leur saga, sans revendre leur bébé à d'autres.
Cette collection là mérite donc bien de s'appeler 'intégrale'. Il n'y aura plus jamais d'autres albums.

Image

Avatar de l’utilisateur
Yak38Forger
Messages : 6
Inscription : 21 févr. 2018, 12:29
Sexe : Homme
Localisation : Lille

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 349420Message Yak38Forger
11 mars 2018, 18:27

Je pense que j'étais un gamin heureux : il n'y a pas une BD dans ce sujet que je n'ai pas lu, ou en tout cas vu passer! Heureusement que dans ma famille on avait des partisans de plusieurs éditions, mon oncle qui était plus Disney, mes parents branchés Spirou...


Après, mes préférés restent les Tuniques Bleues, Blake et Mortimer, et Buck Danny, même si j'ai depuis commencé à m'intéresser à la (géo)politique et que les messages présents dans les aventures de ce dernier me semblent parfois beaucoup moins digestes!

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 349442Message Page-n-Plant
12 mars 2018, 22:13

Deux planches inédites en album, jamais parues en album, des Tuniques Bleues, datant de 1980, (téléchargées depuis le forum officiel des Tuniques) et qui viennent nous rappeler que la guerre, c'est moche. :(

Image

Image

Tout l'esprit des Tuniques condensé en deux pages...

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Les BD qu'on dévorait

Message : # 349788Message Page-n-Plant
31 mars 2018, 20:59

Voici une autre BD que j'avais découverte dans le magazine Spirou, Godaille et Godasse, dont les avzntures furent publiées entre 1982 et 1988. Ça parle à quelqu'un?

Dessinée par Jacques Sandron et scénarisée par Raoul Cauvin (un sociétaire des éditions Dupuis; on lui doit entre autres les Tuniques bleues, Cédric...), cette série humoristico-historique mêle dans la gaudriole la petite histoire (celle du hussard Godaille, soldat poltron de la Grande Armée, sans oublier son canasson Godasse) à la Grande (celle de l'Empereur, inutile de préciser lequel... ;) )

Image

Image

Image

Image

Image

C'était une belle occasion de réviser ses cours d'histoire dans la rigolade. Tout au long des tribulations du soldat Godaille, on pouvait bien entendu croiser le plus célèbre des Corses (inutile de préciser qui...), sa fratrie, Madame Sans-Gêne, Joséphine de Beauharnais, Talleyrand, l'amiral Nelson, le tsar Alexandre 1er et bien d'autres figures historiques encore...depuis le Coup d'État du 18 Brumaire jusqu'à la campagne de Russie...

Une série 100% eighties que je recommande, et dont les albums (réunis dans une intégrale qui est devenue assez difficile à débusquer) se sont vus publiés aux éditions Dupuis.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité